Le moral des ménages rebondit après ses récents plus bas

vendredi 26 juillet 2013 11h36
 

PARIS (Reuters) - La confiance des ménages a rebondi en juillet après ses plus bas des deux mois précédents, les Français faisant preuve de moins de pessimisme sur leur niveau de vie futur et l'évolution du chômage, selon les données publiées vendredi par l'Insee.

L'indicateur synthétique ressort à 82 points, soit trois de plus que les plus bas de 79 enregistrés en juin et mai. Ce dernier niveau n'avait été touché qu'une seule fois auparavant, en juillet 2008.

L'indicateur de juin avait même été annoncé à 78 en première indication. Malgré ce rebond, il reste bien en deçà de sa moyenne de long terme, qui est calée à 100.

Quinze économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un indice à 79 pour le mois de juillet.

La hausse de l'indice traduit une nette amélioration (+6 points) de l'opinion des ménages sur leur niveau de vie futur après une dégradation continue depuis janvier.

Dans le même temps, ils sont nettement moins nombreux à anticiper une augmentation du chômage: le solde correspondant perd 17 points et rejoint ainsi son plus bas niveau depuis un an mais il demeure néanmoins au-dessus de sa moyenne de long terme, souligne l'Insee.

Si l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée est quasi stable (+1 point), celle sur leur situation financière personnelle future progresse légèrement (+2 points), avec comme conséquence qu'ils sont plus nombreux qu'en juin à considérer comme opportun de faire des achats importants (+6 points). Mais ces trois soldes se situent encore largement en dessous de leur moyenne de longue période.

L'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne actuelle a gagné cinq points, revenant à son niveau de février. Leur opinion sur leur capacité d'épargne future s'améliore de 5 points également, restant largement au-dessus de sa moyenne de long terme.

En juillet, la proportion de ménages à considérer qu'il est opportun d'épargner évolue peu (+1 point). Ce solde se situe largement au-dessus de sa moyenne de longue période.

Yann Le Guernigou

 
LA CONFIANCE DES MÉNAGES