Les valeurs du jour à la clôture de la Bourse de Paris

mercredi 24 juillet 2013 18h40
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mercredi à la Bourse de Paris, où le CAC 40 a clôturé en hausse de 1,01% à 3.962,75 points, porté par des indicateurs macroéconomiques signalant une amélioration de la conjoncture en zone euro, notamment en Allemagne et en France :

Les CYCLIQUES et les BANCAIRES ont tiré l'indice.

* ACCOR (+3,86% à 28,515 euros) a signé la plus forte hausse du CAC 40, dopée par un retour des spéculations sur la nomination très prochaine à la tête du groupe hôtelier d'une personne extérieure à l'entreprise, la presse ayant évoqué l'arrivée de Guillaume Poitrinal.

* BNP PARIBAS, plus gros volume de la cote et plus gros contributeur à la hausse du CAC 40, s'est classé derrière avec un gain de 3,56% à 47,28 euros. SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a pris 2,64% à 30,29 euros et CRÉDIT AGRICOLE 1,09% à 7,345 euros.

* ALSTOM a progressé de 1,4% à 26,08 euros, le marché voulant croire à une amélioration ultérieure des comptes du spécialiste des infrastructures d'énergie et de transport, qui a confirmé ses objectifs malgré des ventes en repli et des prises de commandes en chute de 32% au premier trimestre 2013-2014.

* Autres cycliques favorisées par l'espoir d'un mieux en zone euro, VALLOUREC a gagné 2,21% à 43,23 euros, LAFARGE 2,72% à 48,985 euros, RENAULT 2,88% à 59,35 euros, SCHNEIDER ELECTRIC 2,31% à 57,99 euros.

* DANONE a progressé de 1,76% à 58,41 euros après avoir signé un accord stratégique avec Starbucks pour accroître sa part du marché américain du yaourt.

* À la baisse, STMICROELECTRONICS (-3,18% à 6,521 euros) a enregistré, comme la veille, la plus forte perte du CAC 40, UBS et Natixis ayant abaissé leurs objectifs de cours après l'annonce par le leader européen des semi-conducteurs d'une perte trimestrielle.

* SAFRAN a perdu 1,5% à 42,55 euros. Pratt & Whitney, concurrent de Safran et de son allié américain GE pour la fourniture des moteurs du futur A320neo d'Airbus, a dû modifier une pièce de son réacteur à la suite d'un test qui a permis de déceler un défaut de refroidissement.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS