Le secteur privé de la zone euro renoue avec la croissance

mercredi 24 juillet 2013 12h09
 

par Jonathan Cable

LONDRES (Reuters) - Le secteur privé de la zone euro a renoué avec la croissance en juillet, laissant entrevoir une faible progression du produit intérieur brut au troisième trimestre, montrent les enquêtes auprès des directeurs d'achat publiées mercredi par Markit.

Les économistes s'attendent à ce que le PIB de la zone euro ait stagné au deuxième trimestre, sortant de la récession qui avait débuté à la fin 2011.

Les indices PMI préliminaires de Markit pour l'Allemagne, la France et la zone euro en juillet laissent espérer une croissance de 0,1% au troisième trimestre, qui confirmerait la sortie de récession.

L'indice PMI composite, calculé à partir des réponses de milliers d'entreprises et considéré comme un indicateur fiable de la croissance, a atteint ce mois-ci un plus haut de 18 mois de 50,4 dans sa version préliminaire, contre 48,7 en juin, repassant pour la première fois depuis janvier 2012 au-dessus du seuil de 50 à partir duquel il rend compte d'une expansion.

C'est mieux que la plus optimiste des estimations des 25 économistes interrogés par Reuters, qui tablaient en moyenne sur un indice à 49,1.

"C'est un tableau très encourageant", dit Chris Williamson, économiste chez Markit. "L'Allemagne mène la danse suivie de la France mais même la périphérie (...) voit son secteur manufacturier renouer avec la croissance."

L'indice PMI flash du secteur manufacturier a franchi la barre des 50 pour la première fois depuis deux ans pour atteindre 50,1, contre 48,8 en juin et 49,1 prévu. Les entrées de commandes ont augmenté pour la première fois depuis mai 2011 et le sous-indice de la production a bondi à 52,3, au plus haut depuis juin 2011.

CONTRACTION RALENTIE EN FRANCE   Suite...

 
L’INDICE PMI COMPOSITE DE LA ZONE EURO