Wall Street finit sur une note indécise avant Apple

mardi 23 juillet 2013 22h13
 

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - Le Dow Jones a terminé en légère hausse mardi à Wall Street, inscrivant au passage un nouveau record en séance de 15.604,22 points, porté notamment par le bond de près de 3% de l'action United Techbnologies.

En revanche, après avoir également inscrit un pic historique plus tôt dans la journée, à 1.698,78 points, le S&P 500 a finalement terminé en léger recul et le Nasdaq Composite a pâti du repli de plus de 1,7% du titre Apple, juste avant la publication des résultats trimestriels du fabricant d'iPad, d'iPhone et d'iMac.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a ainsi gagné 0,14%, soit 22,19 points, à 15.567,74 points. Le S&P-500, plus large, a reculé de 3,14 points, soit 0,19%, à 1.692,39 points. Le Nasdaq Composite a perdu 21,11 points (-0,59%) à 3.579,27 points.

Ce n'est que la deuxième fois en 14 séances que le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, subit un recul. Depuis le début de l'année, il affiche une hausse de quelque 19%.

"Les valorisations sont correctes, la pression monétaire est positive, les résultats tiennent la route. Il n'y a là rien de quoi s'enthousiasmer plus que de raison mais le marché boursier continue sa marche en avant", a estimé John Manley, analyste technique en chef chez Wells Fargo Fund Management.

"Cela se passera lentement en cette période estivale, mais le biais haussier devrait rester en place."

Le titre United Technologies a gagné 2,95% à 105,12 dollars après que le numéro un mondial des escalators et des systèmes d'air conditionné a relevé la partie basse de sa fourchette objectif de son bénéfice de 2013, au vu d'une hausse sensible des commandes et des réductions de coûts.

L'action UPS n'a guère bougé (-0,11%) après l'annonce d'une baisse attendue du bénéfice trimestriel du numéro un mondial de la messagerie, qui pâtit de la décision de ses clients à l'international d'opter pour des services de transport moins onéreux.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS