July 22, 2013 / 4:17 PM / 4 years ago

Les Bourses européennes indécises en clôture, Paris gagne 0,37%

3 MINUTES DE LECTURE

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé sur une note indécise lundi, coincées entre d'un côté des prises de bénéfices et des avertissements sur résultats et, de l'autre, des chiffres trimestriels meilleurs que prévu et un retour au premier plan des fusions et acquisitions.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,37% (+14,60 points) à 3.939,92 points. Le Footsie britannique a en revanche cédé 0,11% et le Dax allemand 0,01%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a pris 0,34%.

Mobistar a vu son titre plonger de près de 30% à 10,94 euros après que l'opérateur mobile belge a revu en forte baisse ses perspectives de bénéfices et de chiffre d'affaires et suspendu le versement de dividende pour 2013.

La chute de l'action Mobistar a entraîné celle de son concurrent Belgacom (-5,61%), deuxième plus forte baisse de l'indice Euro Stoxx 600 derrière celle d'Air France-KLM (-5,89%)

A l'autre bout du spectre, un autre opérateur télécoms, le néerlandais KPN, a affiché la plus forte hausse de l'indice paneuropéen, avec un bond de 12,85% à 1,800 euro après que le groupe a annoncé des discussions avec Telefonica au sujet de la vente de sa filiale allemande E-Plus.

Sur le marché des changes, le yen a progressé face au dollar et à l'euro après la victoire de la coalition emmenée par le Premier ministre Shinzo Abe aux élections sénatoriales au Japon. Ceci étant dit, ce rebond n'est vu que comme temporaire puisque, avec désormais le contrôle de la chambre haute de la Diète, le gouvernement aura les mains entièrement libres pour poursuivre une politique fiscale et monétaire ultra-accommodante.

L'euro a progressé face au dollar à la suite du soulagement lié à la situation au Portugal, où le Premier ministre Pedro Passos Coelho a assuré que la politique d'austérité et les réformes en profondeur seraient poursuivies car elles sont rendues nécessaires par les circonstances difficiles que traverse le pays.

Sur le marché obligataire, le rendement des obligations souveraines portugaises à 10 ans a d'ailleurs reflué de plus de 50 points de base pour revenir à moins de 6,4%. Les coûts de financement de l'Espagne et de l'Italie ont également baisse, dans des proportions nettement plus modestes.

Le cours du Brent se maintenait autour de 108 dollars le baril tandis que celui de brut léger américain reculait en raison de l'expiration imminente du contrat août.

L'écart entre les deux cours de référence de l'or noir se creuse donc à nouveau après que, pour la première fois depuis 2010, le WTI et le Brent se sont retrouvés au même niveau lors de la séance précédente.

L'or a touché un plus haut d'un mois, à plus de 1.330 dollars l'once, à la faveur du recul du billet vert.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below