La Chine face au défi des réformes et au chômage

vendredi 19 juillet 2013 13h38
 

par Kevin Yao

PEKIN (Reuters) - La Chine cherche à asseoir davantage sa croissance sur la consommation intérieure et les services mais le gouvernement redoute une poussée du chômage qui pourrait menacer autant la stabilité sociale que la prospérité du pays.

Hu Zhao et Deng Jindong participent à un salon de l'emploi cette semaine à Pékin. Hu, un ancien ouvrier de 30 ans, recherche un emploi de bureau bien payé. Deng, responsable commercial chez Ping An, l'un des plus gros assureurs chinois, cherche de son côté à embaucher des commerciaux.

Tous deux incarnent à leur façon le changement révolutionnaire de modèle économique que les dirigeants de la deuxième économie de la planète appellent de leurs voeux.

La Chine prévoit un ralentissement maîtrisé de sa croissance qui doit permettre de réduire sa dépendance à l'investissement public, une politique qui a permis d'injecter des milliards de yuans dans l'économie mais a engendré de graves dysfonctionnements.

Le président Xi Jinping et le Premier ministre, Li Keqiang, espèrent pouvoir procéder en douceur à ce changement de modèle, sans provoquer une flambée du chômage.

Ils comptent pour cela développer le secteur des services, ce qui permettrait d'absorber la main-d'oeuvre ouvrière frappée de plein fouet par la hausse des fermetures d'usines.

"La faiblesse persistante du secteur manufacturier aura un impact sensible sur l'emploi", avertit Lian Ping, économiste en chef à la Banque des Communications de Shanghai.

FREINER LE CHÔMAGE   Suite...

 
Demandeurs d'emploi à Pékin. La Chine cherche à asseoir davantage sa croissance sur la consommation intérieure et les services mais le gouvernement redoute une poussée du chômage qui pourrait menacer autant la stabilité sociale que la prospérité du pays. Les économistes estiment que le chômage, plutôt que la croissance, sera désormais le principal moteur de la politique du gouvernement. /Photo d'archives/REUTERS/Petar Kujundzic