JP Morgan et Wells Fargo profitent du recul du risque

vendredi 12 juillet 2013 16h26
 

(Reuters) - JPMorgan Chase et Wells Fargo ont fait état vendredi de profits supérieurs aux attentes grâce à la baisse du coût du risque mais leur activité hypothécaire a été affectée par la remontée des taux longs.

Sur les trois mois à fin juin, JPMorgan a dégagé un bénéfice net en hausse de 31% à 6,5 milliards de dollars (4,99 milliards d'euros), soit 1,60 dollar par action, contre respectivement 4,96 milliards et 1,21 dollar par action un an auparavant.

Environ 24 cents par action sont toutefois attribuables à des reprises de provisions pour créances douteuses à la faveur de l'amélioration de la situation de l'économie américaine.

Les analystes financiers avaient anticipé 1,44 dollar par action, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le deuxième trimestre de l'exercice 2012 de la première banque américaine avait été affecté par les pertes de plus de 6,2 milliards de dollars au total accusées sur un portefeuille de dérivés de crédit géré par le trader Bruno Iksil, surnommé "la baleine de Londres".

La division qui portait ces positions avait alors accusé une perte trimestrielle de 1,76 milliard. Ces positions ont depuis été transférées à la division de banque d'investissement de JPMorgan.

De son côté, Wells Fargo a engrangé un profit en hausse de 20% sur la période avril-juin de cette année, à 5,27 milliards de dollars (98 cents par action) contre 4,40 milliards de dollars (82 cents par action) au deuxième trimestre de l'année dernière.

Les provisions pour créances douteuses de la quatrième banque des Etats-Unis ont diminué de 64% à 652 millions de dollars.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S des analystes tablait sur un bénéfice de 93 cents par action.   Suite...

 
JPMorgan Chase fait état d'un bénéfice net au deuxième trimestre supérieur aux attentes, en hausse de 31% grâce à la croissance de ses revenus de trading et à un effet de base favorable. /Photo d'archives/REUTERS/Eduardo Munoz