11 juillet 2013 / 16:44 / il y a 4 ans

Accord pour la création d'un CDI dans l'intérim

Trois syndicats (CFDT, CFTC, CFE-CGC) ont conclu jeudi avec le patronat du travail temporaire un accord créant 20.000 postes en contrat à durée indéterminée (CDI) en faveur des intérimaires d'ici à trois ans. /Photo d'archives/Ognen Teofilovski

PARIS (Reuters) - Trois syndicats (CFDT, CFTC, CFE-CGC) ont conclu jeudi avec le patronat du travail temporaire un accord créant 20.000 postes en contrat à durée indéterminée (CDI) en faveur des intérimaires d'ici à trois ans.

Quelque deux millions de personnes travaillent dans l'intérim chaque année en France. Chaque salarié aura le choix d'accepter ou non un CDI aux termes de cet accord qui n'entrera en vigueur qu'après validation du ministère du Travail.

La CGT et Force ouvrière, qui dénoncent "un marché de dupes" et un CDI "au rabais", n'ont pas signé l'accord.

L'accord prévoit en outre d'allonger de 5% par an les durées d'emploi des intérimaires (40 heures supplémentaires pour les salariés travaillant 800 heures dans l'année) et introduit une cotisation des entreprises, à hauteur de 0,5% de la masse salariale, qui sera versée à un fonds de formation.

La CFTC salue une avancée pour la sécurisation des emplois "qui permettra aux bénéficiaires du dispositif d'engager des projets de vie (famille, logement,...) sur le long terme".

La CFDT se réjouit quant à elle qu'"avec cet accord, le dialogue social apporte une fois de plus des solutions concrètes aux salariés face à la montée du chômage".

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below