RPT-La Fed veut plus d'emplois avant de réduire ses rachats

jeudi 11 juillet 2013 07h59
 

Répétition: mots manquants dans le premier paragraphe.

par Pedro da Costa

WASHINGTON (Reuters) - Si un consensus s'est dessiné en juin au sein de la Réserve fédérale sur la nécessité de commencer sous peu à réduire le montant des rachats d'actifs, de nombreux membres ont souligné qu'ils souhaitaient obtenir davantage de garanties sur la pérennité de la reprise économique avant qu'une décision soit prise.

Depuis quelques temps déjà, les marchés semblaient se faire à l'idée que la diminution des montants des rachats d'actifs, actuellement fixés à 85 milliards de dollars par mois, serait initiée à partir de septembre, mais la publication, mercredi, du compte-rendu du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) tend à montrer que ce pari était un peu audacieux.

De Cambridge, dans l'Etat du Massachusetts, le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke a déclaré que la politique monétaire de Fed resterait hautement accommodante pour un "avenir proche", soulignant que l'inflation restait pour l'heure à un niveau peu élevé tandis que les politiques budgétaires sont restrictives.

Il a par ailleurs expliqué qu'un retour du taux de chômage à 6,5% ne se traduirait pas par un relèvement automatique des taux d'intérêt. Une telle décision, a-t-il dit, ne devrait se produire que quelques temps après.

"Plusieurs membres ont jugé qu'une diminution des rachats d'actifs serait rapidement justifiée", disent les minutes, mais elles ajoutent que "de nombreux membres ont indiqué qu'une amélioration poursuivie des perspectives du marché de l'emploi serait nécessaire avant qu'il soit approprié de ralentir le rythme des rachats d'actifs."

Déjà orienté en forte baisse après la publication du compte-rendu de la Fed, le dollar a encore creusé ses pertes dans le sillage des propos de Ben Bernanke, tombant du plus haut de trois ans qu'il avait atteint mardi contre un panier de devises.

"Tout le monde semble avoir sa propre opinion sur le calendrier retenu pour réduire le montant des rachats d'actifs", a commenté Kim Rupert d'Action Economics à San Francisco.   Suite...

 
Les bâtiments de la Réserve fédérale américaine, à Washington. Les membres du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale sont nombreux à estimer que l'économie américaine devra créer plus d'emplois avant que le rythme des rachats d'actifs commence à diminuer, montre le compte-rendu de leur dernière réunion des 18 et 19 juin. /Photo prise le 10 juillet 2013/REUTERS/Larry Downing