La Fed veut plus d'emplois avant de réduire les rachats d'actifs

mercredi 10 juillet 2013 21h45
 

par Pedro da Costa

WASHINGTON (Reuters) - Si un consensus s'est dessiné en juin au sein de la Réserve fédérale de commencer sous peu à réduire le montant des rachats d'actifs, de nombreux membres ont souligné qu'ils souhaitent obtenir davantage de garanties sur la pérennité de la reprise économique avant qu'une décision soit prise.

Depuis quelques temps déjà, les marchés semblaient se faire à l'idée que la diminution des montants des rachats d'actifs, actuellement fixés à 85 milliards de dollars par mois, serait initiée à partir de septembre, mais la publication, mercredi, du compte rendu du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) semble indiquer que ce pari était un peu audacieux.

Ben Bernanke doit s'exprimer à 20h10 GMT, après la fermeture des Bourses américaines et il précisera peut-être quel sens il faut donner au compte-rendu du dernier FOMC.

"Plusieurs membres ont jugé qu'une diminution des rachats d'actifs serait rapidement justifiée", disent les minutes, mais elles ajoutent que "de nombreux membres ont indiqué qu'une amélioration poursuivie des perspectives du marché de l'emploi serait nécessaire avant qu'il soit approprié de ralentir le rythme des rachats d'actifs."

Wall Street a dans un premier temps salué la réticence de la Fed à accélérer le calendrier des rachats d'actifs, les indices d'actifs new-yorkais repassant brièvement dans le vert, tandis que les cours des Treasuries grimpaient eux aussi.

"Tout le monde semble avoir sa propre opinion sur le calendrier retenu pour réduire le montant des rachats d'actifs", a commenté Kim Rupert d'Action Economics à San Francisco.

"Je pense que c'est aujourd'hui plus incertain qu'auparavant. La plupart pensaient que septembre serait un bon point de départ. Il y a beaucoup de doute sur ce calendrier."

VENT DE PANIQUE   Suite...

 
Les bâtiments de la Réserve fédérale américaine, à Washington. Les membres du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale sont nombreux à estimer que l'économie américaine devra créer plus d'emplois avant que le rythme des rachats d'actifs commence à diminuer, montre le compte-rendu de leur dernière réunion des 18 et 19 juin. /Photo prise le 10 juillet 2013/REUTERS/Larry Downing