Les Bourses européennes ont basculé dans le rouge à mi-séance

mercredi 10 juillet 2013 13h29
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes avaient basculé dans le rouge à mi-séance et Wall Street était attendue en léger recul après quatre séances consécutives de hausse, réagissant avec un temps de retard aux mauvais chiffres du commerce chinois et attendant le compte rendu de la réunion de juin de la Réserve fédérale.

Pékin a averti que ses perspectives commerciales étaient "sombres" après un recul de 3,1% de ses exportations en juin et de 0,7% des importations.

Les Bourses de Milan et Madrid perdent plus de 1% et les taux de rendement italiens et espagnols restent tendus après la décision de Standard & Poor's d'abaisser la note souveraine de l'Italie. et

À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,71% à 3.816,29 points vers 11h GMT. À Francfort, le Dax cède 0,53% et le FTSE, à Londres, 0,62%. L'indice EuroStoxx 50 perd 0,75%, alourdi par le secteur minier (-1,3%) en réaction au ralentissement du commerce de la Chine.

De même, la Bourse d'Athènes recule de 2,65% malgré le déblocage lundi soir d'une nouvelle tranche d'aide de ses créanciers internationaux, mais dont le versement se fera en plusieurs étapes.

A ce stade, les contrats futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street stable ou en très léger recul.

"Le sentiment de marché est un peu négatif en raison des indicateurs chinois qui restent faibles. En outre, les indices américains sont arrivés à des niveaux de résistance et pourraient avoir du mal à progresser encore après quatre jours de fortes hausses", commente un trader basé à Londres.

Aux valeurs, les investisseurs saluent la confirmation par Burberry de ses prévisions après des ventes meilleures que prévu au deuxième trimestre. Le groupe de luxe britannique s'adjuge 4,1%, plus forte hausse de l'indice EuroFirst 300. Il tire LVMH, qui prend 0,5%.

EDF prolonge son envolée de mardi en vue d'une hausse des tarifs de l'électricité pour les ménages français en 2013 et 2014.   Suite...

 
Les Bourses européennes avaient basculé dans le rouge à mi-séance , réagissant avec un temps de retard aux mauvais chiffres du commerce chinois et attendant le compte rendu de la réunion de juin de la Réserve fédérale. À Paris, l'indice CAC 40 reculait de 0,71% à 3.816,29 points vers 11h GMT tandis que le Dax cédait 0,53%, le FTSE 0,62% et l'indice EuroStoxx 50 0,75%. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults