Le FMI abaisse sa prévision de croissance mondiale

mardi 9 juillet 2013 17h12
 

par Anna Yukhananov

WASHINGTON (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé mardi ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale pour la cinquième fois depuis le début de l'année dernière en raison du ralentissement dans les pays émergents et de la persistance de la récession au sein de la zone euro.

Dans son évaluation de l'économie mondiale à mi-année, le FMI prévient aussi que son ralentissement pourrait s'accentuer si le retrait progressif des mesures de stimulation monétaire non-conventionnelle aux Etats-Unis s'accompagnait d'une inversion des flux de capitaux et pénalisait la croissance dans les pays émergents.

Le FMI a abaissé sa prévision de croissance pour l'économie mondiale à 3,1% cette année, soit le même taux qu'en 2012, et 0,2 point en dessous de sa prévision d'avril.

La prévision pour 2014 a été revue en baisse à 3,8% sur l'année contre 4% précédemment.

Le FMI a abaissé sa prévision de croissance pour l'année en cours dans chacune des éditions de ses Perspectives de l'économie mondiale depuis avril 2012 après avoir initialement projeté une croissance de 4,1%.

Outre une croissance inférieure aux prévisions dans les principaux pays émergents, le FMI met en avant la récession plus profonde que prévu en zone euro et une plus forte contraction budgétaire qu'attendu aux Etats-Unis pour expliquer cette nouvelle révision à la baisse.

"La croissance dans les pays émergents et les pays en développement devrait être plus modérée, atteignant 5,0% en 2013 et environ 5,25% en 2014, soit environ un quart de point de pourcentage de moins" que dans les prévisions publiées en avril 2013, écrit le FMI dans un communiqué.

En Chine, la croissance atteindra en moyenne 7,75% en 2013-2014, soit 0,25 et 0,50 point de pourcentage de moins respectivement, que dans la prévision d'avril.   Suite...

 
Usine en Chine. Le FMI a abaissé mardi ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale pour la cinquième fois depuis le début de l'année dernière en raison du ralentissement dans les pays émergents et de la persistance de la récession au sein de la zone euro. L'organisation table sur une croissance de 3,1% cette année, soit 0,2 point en dessous de sa prévision d'avril, et 3,8% en 2014 contre 4% précédemment. /Photo prise le 24 mai 2013/REUTERS