L'emploi s'améliore aux USA, la réaction de la Fed attendue

vendredi 5 juillet 2013 17h11
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - L'embellie perceptible sur le marché de l'emploi américain s'est encore confirmée au mois de juin, le secteur non-agricole ayant créé nettement plus d'emplois que prévu ce qui devrait inciter la Réserve fédérale à commencer à réduire le montant de ses rachats d'actifs.

Selon les chiffres publiés vendredi par le département du Travail, ce sont 195.000 postes qui ont été créés en juin alors que les économistes anticipaient 165.000 créations. Les chiffres d'avril et mai ont quant à eux été révisés à la hausse, avec un total de 70.000 créations supplémentaires par rapport aux estimations précédentes.

Sur les trois derniers mois, le nombre moyen mensuel de créations d'emplois a atteint 196.233, un niveau proche des 200.000 que la Fed souhaiterait voir chaque mois, de l'avis des économistes.

Un autre signe encourageant est la hausse du salaire horaire moyen, de 0,4% ou 10 cents, un rythme sans précédent depuis novembre.

Ces améliorations s'inscrivent dans la ligne des statistiques livrées en début de semaine par le cabinet ADP qui laissaient entrevoir cette hausse.

"Ce sont de très bons chiffres tout particulièrement avec la révision à la hausse des deux derniers mois qui porte le nombre moyen de créations à un niveau proche des 190.000", a souligné Kathy Jones, stratège chez Charles Schwab à New York.

"On s'approche des 200.000 (créations) par mois que recherche la Fed, c'est le signe qu'il y a un progrès."

Ces annonces interviennent deux semaines après les déclarations du président de la Fed Ben Bernanke qui a prévenu que le rythme des rachats d'actifs allait commencer à diminuer à l'automne.   Suite...

 
L'économie américaine a créé nettement plus d'emplois qu'attendu en juin, montrent les statistiques officielles publiées vendredi par le département du Travail, alimentant l'hypothèse d'un ralentissement du rythme des rachats d'actifs par la Fed. /Photo d'archives/REUTERS/Brian Snyder