5 juillet 2013 / 05:34 / il y a 4 ans

La Chine et l'UE proches d'un accord sur le photovoltaïque

Les autorités chinoises proposent de plafonner le volume de leurs exportations annuelles de panneaux solaires vers l'union européenne et de fixer un prix minimal afin de mettre un terme au litige commercial entre les deux parties. /Photo d'archives/Stringer

par Samuel Shen et Robin Emmott et Ethan Bilby

BRUXELLES/SHANGHAI (Reuters) - L'Union européenne et la Chine s'acheminent vers un compromis dans le dossier des panneaux solaires, a-t-on appris vendredi de responsables chinois et européens, une issue qui permettrait d'éviter une coûteuse guerre commerciale susceptible d'affecter toute une gamme de produits allant de l'acier au vin.

"Le cadre de l'accord est là", a dit une source participant aux négociations. "L'atmosphère des discussions est très pragmatique et il y a une bonne chance de parvenir à un accord avant la date limite d'août".

La Commission européenne, qui accuse les fabricants chinois de vendre à perte, taxe à 11,8% depuis le 6 juin les importations de panneaux solaires et menace de passer à 47,6% au 6 août si aucun accord n'est trouvé.

"Nous pensons qu'il y a de grandes chances pour que nous arrivions à désamorcer le conflit", a déclaré de son côté Sun Guangbin, secrétaire général du département solaire de la Chambre pour l'importation et l'exportation de machines et produits électroniques, une fédération autorisée à représenter les entreprises chinoises du secteur.

"Nous restons très optimistes quant à la voie dans laquelle nous sommes engagés", a ajouté Sun Guangbin, qui participe aux négociations entre la Chine et l'UE sur le sujet, au cours d'une conversation téléphonique avec Reuters depuis Pékin.

La CE n'a fait aucun commentaire mais quatre hauts fonctionnaires européens proches des négociations ont dit à Reuters qu'ils étaient également très optimistes.

80% DU MARCHÉ EUROPÉEN

L'accord envisagé prévoit un quota annuel pour les panneaux solaires chinois qui ne pourront être commercialisés à un prix inférieur à leur coût de production en Chine. Selon des analystes, ce coût avoisinait 0,59 dollar par watt en 2012 mais pourrait descendre à 0,48 dollar cette année, contre 0,65 dollar environ en Europe.

Les produits vendus au delà du quota prévu seraient quant à eux soumis à des droits de douane dont le montant est encore à l'étude. Les quotas seraient définis pour deux à trois ans, avec un réexamen à l'issue de cette période.

Médias allemands et chinois ont rapporté que Pékin avait proposé un prix plancher de 0,50 euro (0,65 dollar) par watt pour un volume annuel d'exportations pouvant atteindre 10 gigawatts de modules photovoltaïques.

"Les chiffres parus dans les médias ne sont pas les chiffres officiels", a dit toutefois une source, observant que beaucoup d'entreprises avaient leur propre méthode de calcul.

Ce conflit est une menace pour les quelque 21 milliards d'euros de panneaux solaires et cellules photovoltaïques importés en Europe pour des sociétés chinoises comme Trina Solar, Yingli Green Energy ou Suntech Power.

En Europe, l'impact des surcapacités et de la chute des prix a été une nouvelle fois illustré vendredi par le dépôt de bilan du groupe allemand Conergy, l'un des principaux producteurs européens du secteur, qui devrait être placé sous administration judiciaire. Huit cents des 1.100 emplois de l'entreprise sont menacés par la procédure, a indiqué une porte-parole.

La production chinoise de panneaux solaires a quadruplé entre 2009 et 2011 pour dépasser la demande mondiale. Les producteurs européens disent que les Chinois détiennent 80% du marché européen, dont ils étaient pratiquement absents il y a quelques années.

L'Europe a représenté en 2012 la moitié du marché mondial, estimé à plus de 77 milliards de dollars par le cabinet d'études IHS.

Le conflit commercial a touché d'autres domaines, la Chine ayant répliqué en ouvrant une enquête sur de possibles subventions européennes aux exportations de vin.

Henri-Pierre André, Juliette Rouillon et Nicolas Delame pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below