La Chine et l'UE proches d'un accord sur le photovoltaïque

vendredi 5 juillet 2013 18h18
 

par Samuel Shen et Robin Emmott et Ethan Bilby

BRUXELLES/SHANGHAI (Reuters) - L'Union européenne et la Chine s'acheminent vers un compromis dans le dossier des panneaux solaires, a-t-on appris vendredi de responsables chinois et européens, une issue qui permettrait d'éviter une coûteuse guerre commerciale susceptible d'affecter toute une gamme de produits allant de l'acier au vin.

"Le cadre de l'accord est là", a dit une source participant aux négociations. "L'atmosphère des discussions est très pragmatique et il y a une bonne chance de parvenir à un accord avant la date limite d'août".

La Commission européenne, qui accuse les fabricants chinois de vendre à perte, taxe à 11,8% depuis le 6 juin les importations de panneaux solaires et menace de passer à 47,6% au 6 août si aucun accord n'est trouvé.

"Nous pensons qu'il y a de grandes chances pour que nous arrivions à désamorcer le conflit", a déclaré de son côté Sun Guangbin, secrétaire général du département solaire de la Chambre pour l'importation et l'exportation de machines et produits électroniques, une fédération autorisée à représenter les entreprises chinoises du secteur.

"Nous restons très optimistes quant à la voie dans laquelle nous sommes engagés", a ajouté Sun Guangbin, qui participe aux négociations entre la Chine et l'UE sur le sujet, au cours d'une conversation téléphonique avec Reuters depuis Pékin.

La CE n'a fait aucun commentaire mais quatre hauts fonctionnaires européens proches des négociations ont dit à Reuters qu'ils étaient également très optimistes.

80% DU MARCHÉ EUROPÉEN

L'accord envisagé prévoit un quota annuel pour les panneaux solaires chinois qui ne pourront être commercialisés à un prix inférieur à leur coût de production en Chine. Selon des analystes, ce coût avoisinait 0,59 dollar par watt en 2012 mais pourrait descendre à 0,48 dollar cette année, contre 0,65 dollar environ en Europe.   Suite...

 
Les autorités chinoises proposent de plafonner le volume de leurs exportations annuelles de panneaux solaires vers l'union européenne et de fixer un prix minimal afin de mettre un terme au litige commercial entre les deux parties. /Photo d'archives/REUTERS/Stringer