Pedro Passos Coelho veut rassurer sur sa majorité au Portugal

jeudi 4 juillet 2013 21h44
 

par Shrikesh Laxmidas et Axel Bugge

LISBONNE (Reuters) - Le Premier ministre portugais a annoncé jeudi avoir trouvé une solution permettant d'assurer la stabilité de la coalition gouvernementale mais le contenu de cette "formule" reste à préciser pour apaiser les craintes d'une remise en cause du plan d'aide international.

"Une formule a été trouvée pour maintenir la stabilité du gouvernement", a déclaré Pedro Passos Coelho à des journalistes après une réunion de crise avec le président Anibal Cavaco Silva.

Les démissions successives cette semaine du ministre des Finances, Vitor Gaspar, et de son collègue des Affaires étrangères, Paulo Portas, chef du file du CDS-PP, le plus petit des deux partis de la coalition, menacent de priver Pedro Passos Coelho de majorité au Parlement.

Le Premier ministre a expliqué que la solution à la crise impliquerait un "moyen de garantir le soutien politique du CDS-PP au gouvernement", ajoutant que la démission de Paulo Portas était une décision personnelle.

Il n'a toutefois donné aucune précision sur le contenu de l'accord, et les discussions avec Paulo Portas et son mouvement doivent continuer au cours des prochains jours. Il est probable que le nombre de portefeuilles ministériels accordés au CDS-PP augmente, estiment des analystes.

Tout accord devrait obtenir l'aval du président Silva, qui doit consulter tous les partis politiques à partir de lundi.

Les coûts de financement du Portugal sont retombés jeudi et la Bourse de Lisbonne a terminé la journée en hausse de 3,7%, effaçant une bonne partie de ses pertes de la veille. Quant au rendement des emprunts portugais à 10 ans sur le marché secondaire, il est retombé sous 7,4% après être monté la veille à plus de 8% pour la première fois depuis novembre.

Avant même les déclarations du chef du gouvernement, les marchés avaient bien accueilli les informations de presse selon lesquelles il espérait arriver à un accord permettant d'éviter des élections législatives anticipées.   Suite...

 
Le Premier ministre portugais a annoncé jeudi avoir trouvé une solution permettant d'assurer la stabilité de la coalition gouvernementale mais le contenu de cette "formule" reste à préciser pour apaiser les craintes d'une remise en cause du plan d'aide international. /Photo prise le 3 juillet 2013/REUTERS/Tobias Schwarz