COR-Saint-Gobain défend la vente de Verallia malgré la FTC

mardi 2 juillet 2013 12h00
 

Correction. Bien lire au 10e paragraphe que la nouvelle entité et son principal concurrent auraient 75% du marché, et non la nouvelle entité à elle seule.

PARIS (Reuters) - Saint-Gobain et Ardagh ont affirmé lundi leur détermination à mener à bien la transaction sur Verallia, malgré la décision des autorités de la concurrence américaines de contester l'opération.

La Federal Trade Commission a annoncé plus tôt dans la journée avoir lancé une procédure visant à contrecarrer la cession des activités nord-américaines de Verallia, filiale de Saint-Gobain, au groupe irlandais Ardagh pour près de 1,7 milliard de dollars (1,3 milliard d'euros).

"Nous croyons que cette transaction est conforme au droit de la concurrence, ce que nous ferons valoir devant les tribunaux tout en nous efforçant de trouver une solution devant la FTC", a dit à Reuters une porte-parole du groupe français.

"Notre objectif est de clore la transaction dès que nous le pourrons."

De son côté, Ardagh s'est dit déçu par l'action de la FTC, tout en ajoutant son intention de coopérer avec les autorités en vue de trouver des solutions permettant de lever des préoccupations.

Le groupe irlandais a ajouté qu'il défendrait "vigoureusement" son projet d'acquisition de Verallia North America.

Saint-Gobain, leader mondial de la production, transformation et distribution de matériaux de construction, avait annoncé à la mi-janvier avoir reçu une offre ferme d'Ardagh pour Verallia North America, qui fabrique des contenants en verre.

Avant l'accord trouvé avec Ardagh, Saint-Gobain avait lancé une procédure visant à introduire en Bourse l'ensemble de Verallia avant d'interrompre brutalement le processus vers la mi-2011 en raison des conditions de marché adverses provoquées par un pic de la crise de la zone euro.   Suite...