Signes de stabilisation du marché automobile en juin

lundi 1 juillet 2013 13h08
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont encore reculé en juin, de 9,0% en données brutes et en rythme annuel, mais le marché donne des signes de stabilisation au niveau des commandes, de bon augure pour le reste de l'année.

Le mois dernier, 190.199 voitures neuves ont été immatriculées, soit le niveau le plus bas depuis 1997. En données corrigées des jours ouvrables (CJO), la baisse a été limitée à 4,4%.

"Au mois de juin, le marché des commandes a l'air de se stabiliser, c'était la même chose en mai (...) donc on est probablement en train de toucher le fond", a déclaré Patrick Blain, président du CCFA, au cours d'une conférence de presse.

"Nos indicateurs nous permettent de conforter cette prévision (d'une baisse de 8% sur l'ensemble de l'année), qui suppose une stabilisation sur le deuxième semestre."

En données brutes, les immatriculations de voitures neuves avaient reculé de 5,2% en avril et de 10,3% en mai. En données CJO, les reculs avaient été de 9,7% et 10,3% respectivement.

Sur les six premiers mois de l'année, le marché français ressort désormais en baisse de 11,3% en données brutes et de 9,9% en données CJO.

"On observe une amélioration séquentielle du marché automobile français en juin", commente Citi dans une note. "Et ce n'est pas dû à un comparatif favorable car les immatriculations n'avaient baissé que de 1% en juin 2012."

Le CCFA a estimé que le déblocage anticipé de l'épargne salariale, effectif à compter du 1er juillet, jouerait un rôle dans la stabilisation du marché automobile attendue après l'été.   Suite...

 
LES IMMATRICULATIONS EN FRANCE