La banque centrale de Chine veut rassurer sur le crédit

mardi 25 juin 2013 15h56
 

par Gabriel Wildau et Kazunori Takada

SHANGHAI/PEKIN (Reuters) - La banque centrale chinoise s'est employée mardi à calmer les craintes sur une possible crise du crédit en se déclarant prête à fournir des liquidités aux banques qui en auraient besoin et à piloter les taux interbancaires vers des niveaux "raisonnables".

Les déclarations de responsables monétaires chinois ont contribué à une stabilisation des marchés financiers secoués par la perspective d'une réduction de la liquidité mondiale également alimentée par l'annonce d'une réduction progressive de ses achats d'actifs par la Réserve fédérale américaine.

La Banque populaire de Chine (PBoC) s'est dite prête à apporter des liquidités aux banques confrontées à une pénurie temporaire, précisant l'avoir déjà fait pour certaines institutions.

Elle a par ailleurs estimé dans un communiqué qu'il n'y avait pas de pénurie globale de liquidités et que le resserrement actuel s'estomperait progressivement.

L'un de ses responsables avait auparavant déclaré à la presse que la banque centrale piloterait les taux vers des "niveaux raisonnables".

"Une gestion appropriée des liquidités contribuera à maintenir une croissance raisonnable de la masse monétaire en Chine (...), et la Banque populaire de Chine mènera la gestion des liquidités de façon souple", a ajouté Ling Tao, vice-président de l'institution.

"LE PIRE EST PASSÉ"

Au lendemain d'une réunion du Comité de stabilité financière (CSF) où cours de laquelle la question de la liquidité dans tous les grands marchés mondiaux a été débattue, son président, Mark Carney, a estimé que les autorités chinoises avaient la situation "bien en main".   Suite...

 
La banque centrale chinoise s'est employée mardi à calmer les craintes sur une possible crise du crédit en se déclarant prête à fournir des liquidités aux banques qui en auraient besoin et à piloter les taux interbancaires vers des niveaux "raisonnables". Les marchés financiers sont secoués par la perspective d'une réduction de la liquidité mondiale également alimentée par l'annonce d'une réduction progressive de ses achats d'actifs par la Réserve fédérale américaine. /Photo d'archives/REUTERS/Stringer