Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

lundi 24 juin 2013 18h44
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a enregistré une cinquième séance consécutive de baisse et lâché 1,71% à 3.595,63 points, cassant une zone de support majeure à 3.600 points après avoir touché un plus bas de l'année à 3.575,17 points.

Les marchés de capitaux sont ébranlés par les craintes d'un resserrement du crédit en Chine et ses effets négatifs sur la croissance, qui s'ajoutent aux inquiétudes liées à la perspective d'une amorce dès cette année de la sortie progressive de la politique monétaire ultra-accommodante de la Fed.

* Les VALEURS CYCLIQUES ont été les principales victimes des préoccupations des investisseurs pour l'économie chinoise, qui font passer au second plan la nouvelle hausse de l'indice Ifo du climat des affaires allemand en juin.

VALLOUREC (-3,69% à 37,145 euros) et ARCELORMITTAL (-3,41% à 8,443 euros) ont accusé les plus fortes baisses du CAC 40. TECHNIP a perdu 2,91% à 79,54 euros.

* Les VALEURS BANCAIRES et FINANCIERES ont également pesé sur la cote, pénalisées par l'autrichienne Erste Group Bank (-8,47%) qui a abaissé ses prévisions de résultats 2013 et annoncé une augmentation de capital de quelque 660 millions d'euros.

SOCIETE GENERALE a perdu 1,57% à 26,64 euros, BNP PARIBAS 1,41% à 40,145 euros et CREDIT AGRICOLE 2,16% à 6,346 euros.

* Le secteur européen de la DISTRIBUTION (-1,85%) a pâti du pessimisme de Citigroup, qui anticipe une poursuite de la baisse des bénéfices dans le secteur compte tenu de la difficulté des conditions économiques et de la diminution des zones de croissance.

CARREFOUR a lâché 3,19% à 19,755 euros et, hors CAC, CASINO a cédé 2,36% à 68,55 euros.

* EADS s'est replié de 2,8% à 39,61 euros, pénalisé par la faiblesse du dollar par rapport à l'euro - une situation qui n'est plus tenable pour l'industrie aéronautique européenne, a déclaré le directeur général délégué du groupe, Marwan Lahoud, au Journal du Dimanche.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS