21 juin 2013 / 17:02 / il y a 4 ans

La Fed pourrait réviser son programme QE dès septembre

Le président de la Fed Ben Bernanke. La Réserve fédérale des Etats-Unis pourrait commencer à réviser son programme d'achats obligataires mensuels dès septembre et y mettre fin entièrement d'ici juin 2014, selon des économistes interrogés par Reuters. /Photo prise le 22 mai 2013/REUTERS/Gary Cameron

(Reuters) - La Réserve fédérale des Etats-Unis pourrait commencer à réviser son programme d‘achats obligataires mensuels dès septembre et y mettre fin entièrement d‘ici juin 2014, estiment des économistes interrogés par Reuters.

Les dernières statistiques économiques dépeignant une situation économique meilleure, en particulier dans l‘immobilier et dans le marché de l‘emploi, la question se pose à présent de savoir quand la Fed commencera à altérer sa politique monétaire ultra-accommodante.

Le président de la Fed Ben Bernanke a déclaré mercredi que la banque centrale pourrait commencer à revoir à la baisse son programme de rachats d‘actifs dans le courant de cette année avant d‘y mettre un terme vers la mi-2014.

Sur 60 économistes interrogés par Reuters, 28 pensent que la Fed réduira ses achats dès septembre et pratiquement tous voient la chose se produire avant la fin de l‘année. Ils sont cinq seulement à penser que la Fed attendra 2014 pour agir.

Les résultats de cette enquête sont conformes à ceux d‘un autre sondage réalisé par Reuters auprès de 17 “primary dealers” - intermédiaires financiers en contact direct avec la Fed - immédiatement après la réunion de la Fed.

La Fed rachète actuellement pour 85 milliards de dollars d‘obligations par mois, et les économistes pensent qu‘elle ramènera ses achats mensuels à 65 milliards dans un premier temps, les prévisions variant de 10 à 40 milliards.

Les économistes pensent enfin que les achats de la Fed suivant son troisième programme d‘assouplissement quantitatif (QE3) atteindront 1.300 milliards de dollars au total et que l‘institut d‘émission commencera à relever ses taux directeurs en 2015, comme le pensaient les “primary dealers” mercredi.

Deepti Govind, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below