Le "cash squeeze" en Chine pourrait déclencher une crise

vendredi 21 juin 2013 20h37
 

par Gabriel Wildau

SHANGHAI (Reuters) - L'assèchement de liquidités ("cash squeeze") organisé cette semaine par la banque centrale chinoise pour mettre les banques en garde contre leur dépendance au financement interbancaire risque de déclencher une véritable crise du crédit en cas d'erreur d'appréciation, préviennent des analystes.

Les marchés monétaires chinois ont été secoués ces derniers jours par la décision de la Banque populaire de Chine (PBOC) de limiter ses injections de liquidités.

La détermination de la banque centrale à mettre un frein à la croissance rapide du crédit a provoqué une envolée des taux interbancaires à des niveaux record, dans un climat de panique et de rumeurs insistantes sur l'incapacité de certaines banques à faire face à des engagements par manque de financement à court terme.

Vendredi, certains établissements financiers ont dû accepter des taux allant jusqu'à 25% pour des prêts au jour le jour.

La banque centrale viserait en priorité les financements non-bancaires ou financements alternatifs ("shadow banking") qui ont explosé au cours des dernières années, estiment certains analystes.

"Plus fondamentalement, cet assèchement de liquidités s'attaque au recours par les banques à des instruments à court terme pour financer leurs opérations à long terme. Cela doit constituer un sérieux avertissement pour le secteur", dit Hu Bin, analyste sur le secteur bancaire chinois chez Moody's à Hong Kong.

Certaines banques s'appuient sur le crédit interbancaire à court terme pour rembourser des échéances de dette sur des produits d'investissement à long terme et à haut rendement, une dépendance comparable à celle qui avait aggravé les difficultés de banques occidentales lors de l'éclatement la crise financière internationale en 2008.

"Tout le monde est touché par (le "squeeze"), jusqu'aux plus grandes banques du pays", note Charlene Chu, chez Fitch Ratings.   Suite...

 
L'assèchement de liquidités ("cash squeeze") organisé cette semaine par la banque centrale chinoise pour mettre les banques en garde contre leur dépendance au financement interbancaire risque de déclencher une véritable crise du crédit en cas d'erreur d'appréciation, préviennent des analystes. /Photo d'archives/REUTERS/Lee Jae-Won