Wall Street finit en baisse de plus de 2%

jeudi 20 juin 2013 23h04
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en forte baisse jeudi, prolongeant et accentuant son repli de la veille dans la perspective d'un prochain ralentissement des rachats d'actifs de la Réserve fédérale qui dopaient le marché depuis le début de l'année.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a perdu 353,87 points, soit 2,34% à 14.758,24, après avoir reculé jusqu'à 14.732 en séance.

Le Standard & Poor's-500 a chuté de 40,74 points ou 2,50% à 1.588,19, sa plus forte baisse depuis le 11 novembre 2011 qui le fait tomber pour la première fois depuis le 2 mai sous les 1.600 points, loin de sa clôture record de 1.669 points atteinte il y a à peine un mois, le 21 mai.

Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a cédé de son côté 78,57 points (2,28%) à 3.364,64.

Le volume a été le plus chargé de l'année avec 9,29 milliards de titres échangés sur le New York Stock Exchange, le Nasdaq et le NYSE MKT, à comparer à une moyenne quotidienne de 6,36 milliards depuis le 1er janvier.

Signe de la nervosité des investisseurs, l'indice Vix qui mesure la volatilité a pris 23% à 20,47, un niveau encore jamais atteint en 2013. Quatre vingt quatorze pour cent des valeurs cotées sur le NYSE ont fini en baisse et plus des quatre cinquièmes des titres cotés sur le Nasdaq.

La baisse du S&P-500 sous sa moyenne mobile des 50 dernières séances constitue en outre un signal technique négatif pour les prochains jours.

Ben Bernanke, le président de la Fed, a déclenché un mouvement général de vente sur les marchés d'actions mais aussi sur les obligations et les matières premières en annonçant mercredi que la banque centrale pourrait commencer à réduire ses achats d'actifs avant la fin de l'année si l'amélioration de l'économie se confirme.

La Fed achète actuellement des obligations du Trésor et titres hypothécaires au rythme de 85 milliards de dollars par mois dans le cadre de ses mesures de soutien qui ont inondé la Bourse de liquidités.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS