L'activité de la zone euro continue de se contracter

jeudi 20 juin 2013 12h36
 

par Jonathan Cable

LONDRES (Reuters) - La baisse de l'activité du secteur privé dans la zone euro s'est atténuée plus qu'attendu en juin, montrent les enquêtes auprès des entreprises publiées jeudi, mais la diminution persistante des carnets de commandes suggère que la région est encore loin d'une reprise en bonne et due forme.

Les premiers résultats des enquêtes mensuelles auprès des directeurs d'achats (PMI) devraient toutefois être accueillis avec soulagement par la Banque centrale européenne puisqu'ils confirment les perspectives d'amélioration progressive de la conjoncture au second semestre, le scénario privilégié par la BCE.

L'indice PMI flash composite de la zone euro, considéré comme un indicateur avancé fiable de la croissance économique, est remonté à 48,9 en juin contre 47,7 le mois dernier. Il s'inscrit au plus haut depuis mars 2012 et dépasse le consensus Reuters qui le donnait à 48,1.

Au cours des 22 derniers mois, cet indice n'a été qu'une seule fois au-dessus du seuil de 50 séparant expansion et contraction de l'activité.

"Le tableau le plus encourageant se trouve hors de France et d'Allemagne, le reste de la région montrant le plus faible rythme de contraction depuis deux ans, et cette contraction n'est que modeste", explique Chris Williamson, chef économiste de Markit.

"A ce rythme, nous devrions assister à une stabilisation au troisième trimestre et à un retour de la croissance au quatrième."

La zone euro est en récession depuis un an et demi maintenant, et Markit estime que les derniers résultats des enquêtes PMI suggèrent une contraction de 0,2% du produit intérieur brut (PIB) des Dix-Sept au deuxième trimestre.

Les économistes interrogés par Reuters prévoient quant à eux une stagnation du PIB.   Suite...

 
L'INDICE PMI COMPOSITE DE LA ZONE EURO