La Bourse de Tokyo cède 1,74% après la Chine et la Fed

jeudi 20 juin 2013 08h18
 

TOKYO (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en baisse de 1,74% jeudi, plombée par une nouvelle contraction de l'activité manufacturière en Chine, qui s'ajoute aux annonces faites par la Fed la veille.

L'indice Nikkei a perdu 230,64 points à 13.014,58 points après être passé en séance plusieurs fois sous la barre des 13.000 points et le Topix, plus large, a cédé 14,76 points (-1,33%) à 1.091,81 points.

Le Nikkei a perdu près de 18% depuis son pic de cinq ans et demi inscrit le 23 mai.

Le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke a dit que, sous réserve que la conjoncture continue à s'améliorer, la banque centrale pourrait commencer à revoir à la baisse son programme de rachats d'actifs avant d'y mettre un terme vers la mi-2014, des déclarations qui ont pesé aussi bien sur Wall Street que sur le marché obligataire.

L'activité manufacturière s'est encore contractée au mois de juin en Chine, à son plus bas niveau en neuf mois, avec une baisse des nouvelles commandes, montre l'indice préliminaire des directeurs d'achat (PMI) du secteur privé publié jeudi par la banque HSBC.

A cela s'est ajoutée une hausse des taux interbancaires chinois à des niveaux record en l'absence de nouvelles injections de liquidités de la banque centrale.

Tomo Uetake; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE TOKYO