Les valeurs à suivre à la mi-séance à la Bourse de Paris

mardi 18 juin 2013 13h29
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mardi à la Bourse de Paris, stable à la mi-journée dans l'attente de l'issue de la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (FOMC).

A 12h56, l'indice CAC 40 cède 0,03% à 3.862,59 points après avoir perdu 4,6% depuis le 28 mai sur fond de perspectives d'une modération des rachats d'actifs de la Fed.

* KERING lâche 0,94% avant l'assemblée générale de ses actionnaires, qui doivent notamment se prononcer sur la scission de la FNAC et les modalités de son introduction en Bourse.

* De nombreuses VALEURS offrant un profil DÉFENSIF sont pénalisées par les rotations de portefeuilles opérées par les investisseurs en raison de leurs niveaux jugés élevés. SANOFI (-1,05%) accuse la plus forte baisse du CAC 40, DANONE perd 0,88%, GDF SUEZ 0,51%, L'ORÉAL 0,27% et ESSILOR 0,24%.

L'indice Stoxx de la santé abandonne 0,43% et celui de l'agroalimentaire 0,22%.

* Le secteur des RESSOURCES DE BASE (-0,82%) accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage des cours des métaux, le cuivre lâchant 0,7% alors que la hausse des prix des maisons neuves dans les 70 plus grandes villes chinoises a ralenti pour le deuxième mois d'affilée en mai.

ARCELORMITTAL se replie de 0,41% et APERAM de 1,33%.

* Le SECTEUR AUTOMOBILE (-0,66%) souffre au niveau européen, plombé par le plus bas de 20 ans touché le mois dernier par les ventes de voitures neuves avec une baisse de 5,9%, selon les chiffres de l'Association européenne des constructeurs automobiles (Acea).

En revanche, RENAULT (+0,28%) et PSA (-0,08%) résistent, notamment soutenus par une situation moins défavorable sur le marché français (baisse de 3% des commandes en mai).   Suite...

 
La Bourse de Paris reste stable à la mi-journée, dans l'attente de l'issue de la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (FOMC). Vers 13h, le CAC 40 cède 0,03%, après avoir perdu 4,6% depuis le 28 mai sur fond de perspectives d'une modération des rachats d'actifs de la Fed. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau