13 juin 2013 / 16:28 / il y a 4 ans

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse une séance volatile avec la progression de Wall Street, les dernières données macroéconomiques américaines ayant atténué les craintes entourant l'évolution de la politique monétaire de la Fed et incité les rachats à bon compte.

L'indice CAC 40, qui a perdu jusqu'à 1,6% en séance, a fini sur un gain de 0,11% à 3.797,98 points.

* CAPGEMINI (+4,37% à 38,415 euros) a terminé en tête des hausses du CAC 40 et du SBF 120.

Certains analystes, comme chez Barclays où l'on a relevé l'objectif de cours sur la valeur de 43 à 50 euros, estiment qu'il serait intéressant d'acheter la valeur avant les journées analystes du groupe les 19 et 20 juin prochains au cours desquelles la SSII pourrait évoquer l'amélioration des dépenses dans le secteur des technologies.

* Les UTILITIES européennes (+0,57%) ont profité de leur statut de valeurs refuges pour progresser dans un marché extrêmement volatil, EDF gagnant 2,6% à 18,36 euros, GDF SUEZ 1,02% à 15,405 euros et VEOLIA ENVIRONNEMENT 0,32% à 9,311 euros.

* CARREFOUR (+2,51% à 21,40 euros) a rebondi sur un support technique situé entre 20,2 et 20,3 euros.

* Les VALEURS FINANCIERES ont rebondi en cours de séance, profitant de la baisse des taux souverains des pays périphériques de la zone euro, le 10 ans espagnol retombant à 4,63%, après avoir atteint 5,02%, et son homologue italien passant de 4,77% à 4,37%.

AXA a pris 1,65% à 15,40 euros, BNP PARIBAS 1,63% à 43,25 euros et CREDIT AGRICOLE 0,53% à 6,83 euros. En revanche, SOCIETE GENERALE a perdu 0,7% à 28,255 euros. L'indice Stoxx du secteur des assureurs a avancé de 0,44% et celui des banques de 0,38%.

* Les groupes PÉTROLIERS ou de SERVICES PARAPÉTROLIERS ont avancé dans le sillage de l'or noir (Le baril de Brent prenant 0,3% vers 18h).

VALLOUREC a progressé de 2,38% à 38,555 euros, BOURBON de 1,15% à 20,165 euros, TECHNIP de 0,77% à 84,24 euros et TOTAL de 0,32% à 37,31 euros. L'indice sectoriel Stoxx a pris 0,2%.

* MICHELIN (+1,16% à 66,52 euros) a tenté de revenir au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours (à 66,723 euros) après avoir testé celle à 50 jours (à 65,585 euros).

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont néanmoins pâti de la révision à la baisse des perspectives de croissance de la Banque mondiale.

GEMALTO a perdu 1,44% à 65,82 euros, plus forte baisse du CAC 40, SCHNEIDER ELECTRIC 1,31% à 57,80 euros, LAFARGE 0,69% à 50,22 euros et RENAULT 0,3% à 55,79 euros. L'indice Stoxx du secteur automobile a reculé de 0,64% et celui de la chimie de 0,6%.

* Le SECTEUR IMMOBILIER européen (-0,61%) a souffert de la perspective d'une possible remontée des taux d'intérêts, le sentiment d'avoir atteint un creux en la matière étant de plus en plus partagé.

UNIBAIL-RODAMCO a reculé de 1,15% à 175,65 euros, ICADE de 3,05% à 62,39 euros, SILIC de 2,61% à 82,10 euros et GECINA de 2,07% à 86,50 euros.

* FRANCE TELECOM n'a finalement lâché que 0,31% à 7,446 euros, la mise en examen de son PDG Stéphane Richard ayant eu peu d'incidence sur le titre en Bourse, les investisseurs se montrant moins préoccupés par les déboires du dirigeant que des effets de la concurrence sur les marges de l'opérateur téléphonique.

* VIRBAC (-3,953% à 160,35 euros) accuse la plus forte baisse du SBF 120, la valeur n'ayant pas réussi à franchir à la hausse une résistance technique située entre 165 et 166 euros.

* SOPRA (-3,02% à 54,01 euros) a annoncé tabler sur une baisse de sa marge opérationnelle à 8% en 2013 (contre 9% en 2012) à périmètre comparable, en raison des charges liées aux investissements et d'une pression sur les prix "toujours aussi forte".

En tenant compte de l'acquisition de la société HR Access, la baisse de la marge serait de l'ordre de 30 à 70 points de base. La SSII confirme néanmoins ses objectifs annuels de croissance organique (+2 à +5%) et de dette nette (comprise entre 150 et 170 millions d'euros).

* ALCATEL-LUCENT a grimpé de 3,01% à 1,401 euro. Oddo a relevé son opinion de "neutre" à "achat" sur le titre, le broker estimant que le cycle produit de l'équipementier télécoms devrait être plus favorable que dans le passé.

* SOITEC s'est octroyé 1,7% à 2,99 euros, le fabricant de plaques de silicium sur isolants ayant remporté un contrat en Arabie saoudite.

Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below