L'UE dévoile un plan de soutien à la sidérurgie

mardi 11 juin 2013 18h03
 

par Silvia Antonioli et Philip Blenkinsop

LONDRES/BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a dévoilé mardi une série de mesures et de recommandations visant à assurer l'avenir de l'industrie sidérurgique en Europe, frappée de plein fouet par le déclin de la demande, une concurrence de plus en plus dure et des coûts énergétiques élevés.

Près de 40.000 emplois ont disparu dans le secteur ces dernières années du fait des nombreuses restructurations, en particulier de la fermeture des sites d'ArcelorMittal à Liège, en Belgique et à Florange, en France.

Ce "plan d'action global pour l'acier" présenté par le Commissaire européen à l'Industrie, Antonio Tajani, est la première initiative globale lancée par la Commission depuis 1977 pour tenter d'enrayer le déclin du secteur.

La sidérurgie européenne, explique la CE, "doit aujourd'hui faire face à d'importants défis: une demande faible, une hausse des coûts de l'énergie, une dépendance vis-à-vis des importations de matières premières, une concurrence rude et souvent déloyale et des exigences environnementales ambitieuses."

Face à ces défis, le plan prévoit de s'attaquer aux formalités administratives, de favoriser les programmes d'apprentissage et l'innovation, de garantir une concurrence équitable et de renforcer la compétitivité en abaissant les coûts énergétiques, qui représentent jusqu'à 40 % de l'ensemble des coûts d'exploitation.

Sur le plan social, la Commission préconise de faire appel aux fonds structurels européens et de rationaliser leur utilisation en créant "une task force interservices qui suivrait les principaux cas de fermeture ou de restructuration importante d'usines sidérurgiques".

FONDS STRUCTURELS

Soulignant le vieillissement de la main d'oeuvre employée dans le secteur, elle invite les Etats à participer activement à la formation des jeunes.   Suite...

 
Bruxelles a dévoilé mardi une série de mesures et de recommandations visant à assurer l'avenir de l'industrie sidérurgique en Europe, frappée de plein fouet par le déclin de la demande, une concurrence de plus en plus dure et des coûts énergétiques élevés. /Photo prise le 6 mai 2013/REUTERS/Leonhard Foeger