Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

lundi 10 juin 2013 18h40
 

Répétition du titre.

PARIS (Reuters) - Les valeurs suivies lundi à la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a clôturé en baisse de 0,21% à 3.864,36 points. Les marchés actions ont été rassurés par la décision de S&P de relever la perspective de la note "AA+" des Etats-Unis de négative à stable mais cette nouvelle est venue entretenir le débat, qui inquiète, sur le calendrier de ralentissement du programme d'achats d'obligations souveraines par la Fed.

* ORANGE (-1,66% à 7,503 euros) et VIVENDI (-1,57% à 14,725 euros), deux valeurs télécoms, ont accusé les deux plus fortes baisses du CAC 40, ORANGE ayant de surcroît été pénalisée par le placement en garde à vue de son PDG Stéphane Richard dans l'enquête sur l'affaire Tapie.

* Les bancaires ont été une fois encore pénalisées par les interrogations sur le changement - attendu à échéance plus ou moins rapprochée selon les prévisions des analystes - des politiques monétaires ultra-accommodantes des banques centrales.

* SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (-1,43% à 29,715 euros) et BNP PARIBAS (-1,22% à 43,9 euros) ont largement contribué à la baisse du CAC 40. CRÉDIT AGRICOLE a perdu 1,49% à 7,007 euros.

* A l'inverse, GEMALTO (+2,16% à 67,5 euros) a fini en tête des hausses du CAC 40, continuant de combler une sous-performance par rapport au marché. Malgré ce dernier gain, Gemalto perd 0,74% depuis le début de l'année tandis que le CAC 40 a progressé de 6,13%.

* SAFRAN a gagné 2,05% à 40,5 euros. Selon le journal Il Sole 24 Ore, SAFRAN, THALES (+0,3% à 38,0 euros) et EADS (-0,96% à 43,01 euros) comptent parmi cinq candidats attendus pour le rachat d'Avio Spazio, le spécialiste italien des systèmes de propulsion pour satellites.

* KERING (ex-PPR) a pris 1,86% à 164,55 euros, des analystes s'étant dit optimistes sur les perspectives du groupe de luxe après une réunion investisseurs organisée la semaine dernière par sa filiale Gucci, gros contributeur aux résultats.

* BOLLORÉ (+3,85% à 345,25 euros) a signé la plus forte hausse du SBF 120, après un gain de 4,3% vendredi, le groupe - présent aussi bien dans la distribution d'énergie que la communication - continuant de profiter de ses perspectives de développement et du projet d'introduction en Bourse, fin octobre, de son activité de batteries et de véhicules électriques.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS