La reprise du marché de l'emploi toujours fragile aux USA

vendredi 7 juin 2013 16h33
 

par Jason Lange

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a créé un peu plus d'emplois que prévu au mois de mai, tandis que les chiffres d'avril ont été révisés en nette baisse avec pour conséquence une légère remontée du taux de chômage à 7,6%, montrent les statistiques publiées vendredi par le département du Travail.

Ces chiffres contrastés laissent entrevoir un statu quo de la politique de la Réserve fédérale américaine au plus grand soulagement des marchés. Dans le sillage de la publication de la statistique, les Bourses européennes ont accentué leur progression, comme les futures sur Wall Street.

L'administration a recensé la création de 175.000 postes non agricoles en mai. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 170.000 créations de postes.

Le nombre de créations d'emplois pour avril a été révisé en baisse, de 165.000 à 149.000.

Le taux de chômage est quant à lui légèrement reparti à la hausse, à 7,6%, contre 7,5% en avril. Les économistes prévoyaient un taux stable.

Après l'embellie hivernale, l'économie américaine peine à confirmer sa reprise. Le mois de mai a été le troisième mois consécutif avec moins de 200.000 créations d'emploi non agricoles.

Ces statistiques vont conforter ceux qui pensent que l'austérité budgétaire affecte la croissance, et devrait dissuader la Réserve fédérale de réduire son programme de rachat d'actifs.

"Ce qui fait que c'est un bon chiffre, c'est qu'il n'est pas extrême dans un sens ou dans l'autre, et qu'il envoie le signal que les investisseurs attendaient, celui d'une reprise lente et régulière, sans risque de hausse rapide des taux", souligne Rick Meckler, président de LibertyView Capital Management.   Suite...

 
BAISSE DES INSCRIPTIONS AU CHÔMAGE AUX ÉTATS-UNIS