Pékin a encore des cartes en main dans sa dispute contre l'UE

jeudi 6 juin 2013 17h16
 

PEKIN/CHENGDU (Reuters) - La Chine a encore "de nombreuses cartes en main" si sa querelle commerciale avec l'Union européenne n'est pas résolue de manière bilatérale, prévient jeudi le Quotidien du peuple, au lendemain de l'annonce par Pékin de l'ouverture d'une enquête sur les importations de vin européen.

Le ministère chinois du Commerce a annoncé mercredi l'ouverture de cette enquête, qui constitue une réplique à la décision de la Commission européenne d'imposer à partir de jeudi une hausse des droits de douanes aux panneaux solaires importés de Chine.

"Nous sommes prêts à négocier, (mais) nous avons toujours de nombreuses cartes en main", affirme le Quotidien du peuple, l'organe officiel du Parti communiste chinois (PCC). "La Chine ne veut pas de guerre commerciale, mais le protectionnisme entraîne forcément une contre-attaque."

Le journal reproche en outre aux Européens de conserver une "attitude hautaine" sans se rendre compte de l'affaiblissement de leur influence au niveau mondial.

Le dossier des panneaux solaires chinois est le plus important conflit commercial jamais engagé par Bruxelles et constitue un test de la capacité des pays de l'UE à se rassembler sur des sujets touchant au commerce international, malgré les menaces de représailles des pays visés.

"ACCÉLÉRER LES RÉFORMES"

Faisant écho à l'éditorial du Quotidien du peuple, le vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli a réaffirmé jeudi que son pays était résolu à accélérer les réformes économiques, à transformer plus rapidement les fondements de son économie pour l'asseoir davantage sur la consommation des ménages, et à augmenter les exportations.

La deuxième économie de la planète envisage d'importer l'équivalent de 10.000 milliards de dollars (7.600 milliards d'euros) de biens au cours des cinq prochaines années et d'investir 500 milliards de dollars (381 milliards d'euros) à l'étranger, a précisé le responsable chinois lors d'un forum Fortune 500 organisé à Chengdu.

"Nous allons accélérer le changement du modèle de développement et améliorer et optimiser vigoureusement la structure de l'économie", a déclaré Zhang Gaoli.   Suite...

 
Panneaux solaires dans une usine chinoise à Yongkang, dans la province de Zhejiang. En conflit avec l'Union européenne sur le dossier des panneaux solaires, Pékin prévient qu'il a encore "de nombreuses cartes en main" si sa dispute commerciale avec l'UE n'est pas résolue de manière bilatérale, selon le Quotidien du peuple. /Photo d'archives/REUTERS/Stringer