La Chine riposte en enquêtant sur les vins européens

mercredi 5 juin 2013 17h58
 

par Terril Yue Jones

PEKIN (Reuters) - Le ministère chinois du Commerce a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête sur les importations de vin de l'Union européenne, répliquant ainsi à la décision de la Commission européenne de taxer les panneaux solaires importés de Chine.

L'UE doit imposer jeudi une hausse des droits de douane aux panneaux solaires fabriqués en Chine, mais elle sera bien inférieure à ce qui avait été évoqué initialement, et Bruxelles compte poursuivre ses discussions avec Pékin.

Dans un communiqué publié sur son site internet, le ministère rappelle qu'il est "résolument opposé" à la hausse des droits de douane et dit espérer que le contentieux sera résolu de manière bilatérale.

"L'UE s'est obstinée à imposer des droits de douane injustes sur les importations chinoises de panneaux solaires", dit-il.

"Le ministère du Commerce a déjà été sollicité par le secteur viticole intérieur qui accuse les vins importés d'Europe de pénétrer sur le marché chinois par le biais de méthodes commerciales iniques tels que le dumping et les subventions", ajoute-t-il.

"Nous avons observé une hausse rapide des importations vinicoles de l'UE ces dernières années et nous entreprendrons cette enquête conformément à la loi".

Le dossier des panneaux solaires chinois est le plus important conflit commercial jamais engagé par Bruxelles et constitue un test de la capacité des pays de l'UE à se rassembler sur des sujets touchant au commerce international, malgré les menaces de représailles des pays visés.

Cela étant, la décision chinoise apparaît largement symbolique et d'une portée moins importante que si Pékin avait visé par exemple les importations d'Airbus.   Suite...

 
LA CHINE ET LES VINS EUROPÉNS