L'UE donne deux mois à Pékin pour un compromis sur le solaire

mardi 4 juin 2013 20h20
 

par Robin Emmott et Ethan Bilby

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne imposera dès jeudi des droits de douane anti-dumping aux panneaux solaires fabriqués en Chine, mais à un taux bien inférieur à celui évoqué initialement, et Bruxelles poursuivra les discussions avec Pékin pour chercher une solution négociée à ce conflit.

Les droits de douane seront fixés à 11,8% dès jeudi, alors que la Commission évoquait ces dernière semaines une taxation à 47%. Ils pourront toutefois être portés à ce niveau en août si aucun accord n'est conclu d'ici-là avec Pékin, a précisé mardi Karel De Gucht, le commissaire au Commerce, lors d'une conférence de presse.

"Il s'agit d'une offre unique faite à la partie chinoise qui lui donne une incitation très claire à négocier", a-t-il souligné. "Cela laisse un espace libre pour la négociation mais la balle est dans le camp chinois."

Si le blocage persiste, le relèvement des droits de douane pourra être prolongé pour cinq ans à partir de décembre, à condition que la décision soit avalisée par le Conseil européen.

La taxation progressive a été décidée après des discussions au téléphone entre responsables européens et chinois pendant le week-end, explique-t-on de sources européennes.

"La France soutient la position de la Commission européenne", indique un communiqué signé à la fois par Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur et Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif. "La décision qui a été prise est équilibrée et responsable. Elle protège les intérêts des constructeurs européens."

"Alors que la France s'est engagée dans une transition énergétique ambitieuse (...) il est en effet essentiel de garantir à la filière photovoltaïque, comme à toutes les autres filières, les conditions d'une concurrence loyale permettant leur développement efficace et pérenne."

Le dossier des panneaux solaires chinois est le plus important conflit commercial jamais engagé par Bruxelles et constitue un test de la capacité des Etats membres à se rassembler derrière la Commission sur des sujets touchant au commerce international, malgré les menaces de représailles des pays visés, en l'occurrence la Chine.   Suite...

 
La Commission européenne a décidé de frapper de droits de douane les importations de panneaux de solaires de la Chine en dépit de l'opposition de l'Allemagne et d'autres pays. Les droits de douane seront fixés à 11,8% dès jeudi mais ils pourront être portés à 47,6% en moyenne le 6 août si aucun accord n'est conclu d'ici-là avec Pékin. /Photo d'archives/REUTERS