Les Bourses européennes terminent en baisse

lundi 3 juin 2013 18h10
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse lundi, affectées dans l'après-midi par l'annonce d'une contraction inattendue de l'activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis en mai.

Cet indicateur, couplé au PMI manufacturier chinois qui fait également ressortir une contraction le mois dernier, est venu raviver les incertitudes sur la croissance mondiale au deuxième trimestre. Le Fonds monétaire international, de son côté, a réduit de moitié sa prévision de croissance pour l'Allemagne cette année, à 0,3%.

L'indice paneuropéen FTSEuroFirst 300 a cédé 0,61% à 1208,80 points, au-dessus cependant d'un plus bas d'un mois de 1.201,51 touché le matin, et l'EuroStoxx 50 a régressé de 0,79%. A Paris, le CAC 40 a abandonné 0,71% à 3.920,67 points tandis que le Dax a reculé de 0,76% à Francfort et le FTSE de 0,88% à Londres.

L'indice helvétique SMI, affecté par la hausse du franc suisse, a lâché 2,09% avec une seule hausse parmi les 20 valeurs qui le composent.

A Wall Street, le Dow Jones conservait une avance de 0,28% au moment de la clôture européenne mais le Standard & Poor's 500 a cédé ses gains initiaux pour s'inscrire en baisse de 0,35%. Le Nasdaq Composite, également en hausse à l'ouverture, perdait près de 1%.

L'activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis s'est contractée en mai pour la première fois depuis six mois, en raison d'un recul des nouvelles commandes et d'une moindre demande à l'export, montrent les résultats de l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM) publiés lundi. L'indice ISM du secteur est ressorti à 49,0 contre 50,7 en avril, alors que les économistes attendaient en moyenne une stabilité.

"Ce chiffre a l'avantage de repousser la perspective d'un changement de cap de la Réserve fédérale en matière de politique monétaire mais il suscite aussi des interrogations sur la croissance mondiale", dit Alan Ruskin, responsable de la stratégie Forex de Deutsche Bank à New York.

Publié dans la nuit, l'indice équivalent chinois calculé par HSBC avait également dénoté une contraction du secteur manufacturier, pour la première fois depuis sept mois.

Dans la zone euro, l'indice PMI manufacturier calculé par Markit est quant à lui remonté à son meilleur niveau en quinze mois à 48,3 en mai, mais il reste sous la barre des 50 en-deçà de laquelle il rend compte d'une contraction.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES