L'Opep laisse ses quotas de production inchangés

vendredi 31 mai 2013 14h32
 

par Alex Lawler et Amena Bakr

VIENNE (Reuters) - L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé vendredi de laisser son objectif de production inchangé jusqu'à la fin de l'année, une décision attendue dans un contexte de fragilité des cours, actuellement très proches du niveau visé par l'Opep.

Le plafond global de production du cartel sera donc maintenu à 30 millions de barils par jour (bpj) jusqu'à la prochaine réunion, en décembre, a annoncé le ministre vénézuélien du Pétrole, Rafael Ramirez, après une brève réunion au siège de l'organisation à Vienne.

Le cours du baril de Brent était en légère baisse vendredi à 101,54 dollars, non loin du seuil de 100 dollars considéré par l'Opep comme satisfaisant pour ses 12 pays membres.

Juste avant la réunion, le ministre saoudien du Pétrole, Ali al Naimi, avait laissé entendre que le statu quo sur les quotas de production serait maintenu en évoquant un marché "en bonne forme" et équilibré.

Un équilibre sur lequel l'Opep a perdu de son influence ces dernières années avec l'essor du pétrole de schiste aux Etats-Unis, qui a réduit la dépendance américaine au brut du Moyen-Orient, ravivé la concurrence en Asie et exacerbé la rivalité entre les deux principaux producteurs du cartel, l'Arabie saoudite et l'Irak.

Il y a un an, l'Opep jugeait peu préoccupante la concurrence du pétrole de schiste. Mais celui-ci est aujourd'hui l'un de ses principaux sujets de préoccupation : selon un rapport de l'Agence internationale de l'Energie publié ce mois-ci, l'offre américaine en pétrole de schiste sera en mesure de répondre à l'essentiel de la hausse de la demande mondiale au cours des cinq prochaines années.

Les producteurs du Golfe, Arabie saoudite en tête, pensent que l'Opep n'aura pas à remettre en cause sa politique tant que la croissance des pompages de pétrole de schiste américains restera modérée.

LA CONCURRENCE DU PÉTROLE DE SCHISTE   Suite...

 
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a décidé vendredi de laisser son objectif de production inchangé jusqu'à la fin de l'année, une décision attendue dans un contexte de fragilité des cours, actuellement très proches du niveau visé par l'Opep. /Photo d'archives/REUTERS/Mohammed Ameen