L'OCDE revoit ses prévisions de croissance en baisse pour 2013

mercredi 29 mai 2013 11h23
 

par Yann Le Guernigou

PARIS (Reuters) - L'OCDE a revu en baisse mercredi ses prévisions pour la croissance mondiale en 2013, disant anticiper une récession plus marquée dans la zone euro au moment où les Etats-Unis et le Japon bénéficient d'un rebond.

L'institution basée à Paris n'anticipe plus dans ses perspectives de printemps qu'une hausse du produit intérieur brut (PIB) global de 3,1% en 2013 et de 4,0% en 2014, soit respectivement 0,3 et 0,2 point de moins que dans ses prévisions de l'automne dernier.

La zone euro, qui est dans sa deuxième année de récession, connaîtrait en 2013 une contraction de son économie revue à 0,6% contre 0,1% précédemment, avant de renouer avec une croissance de 1,1% l'an prochain.

À l'inverse, les Etats-Unis, débarrassés des risques que faisait peser fin 2012 le "mur budgétaire", mèneraient la reprise des autres économies avancées avec un PIB en hausse de 1,9% cette année puis, en 2014, de 2,8%, le chiffre le plus élevé depuis 2005.

L'Organisation de coopération et de développement économiques a dans le même temps nettement relevé ses prévisions pour le Japon à la faveur du nouveau "cadre énergique" de la politique monétaire de sa banque centrale, même si elle s'interroge sur la pérennité de sa reprise en 2014 au vu d'une politique budgétaire "fortement restrictive".

Elle escompte pour l'archipel une croissance de 1,6% cette année, au lieu de 0,7% auparavant, puis de 1,4% en 2014.

RISQUES ATTÉNUÉS

S'agissant du PIB de la Chine, l'organisation n'escompte plus qu'une hausse de 7,8% en 2013 contre 8,5% précédemment.   Suite...

 
L'OCDE n'anticipe plus dans ses perspectives de printemps qu'une hausse du PIB mondial de 3,1% en 2013 et de 4,0% en 2014, soit respectivement 0,3 et 0,2 point de moins que dans ses prévisions de l'automne dernier. L'institution prévoit une récession plus marquée dans la zone euro au moment où les Etats-Unis et le Japon bénéficient d'un rebond. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic