Panneaux solaires chinois: la taxe de Bruxelles ne convainc pas

lundi 27 mai 2013 21h45
 

par Robin Emmott et Ethan Bilby

BRUXELLES (Reuters) - Une majorité d'Etats membres de l'Union européenne s'opposent au projet de la Commission européenne d'imposer de lourds droits de douanes aux importations de panneaux solaires chinois, montre une enquête de Reuters, ce qui pourrait fragiliser la position de l'exécutif communautaire.

Le projet de la Commission, qui reproche à la Chine des pratiques qu'elle assimile à du dumping, prévoit un relèvement des droits de douanes à 47% en moyenne dès le 6 juin.

Les importations concernées représentent environ 21 milliards d'euros, ce qui en fait l'un des principaux dossiers jamais gérés par la Commission en matière de droits de douane.

Après une rencontre informelle ce lundi à Bruxelles entre le commissaire au Commerce, Karel De Gucht, et le vice-ministre chinois du Commerce Zhong Shan, la Commission a reproché à Pékin de faire pression sur certains pays de l'Union pour qu'ils s'opposent au relèvement des droits de douanes.

"Le commissaire De Gucht (...) a très clairement signifié au vice-ministre qu'il était informé des pressions exercées par la Chine sur un certain nombre d'Etats membres de l'UE, ce qui explique pourquoi ils se positionnent comme ils le font dans leur recommandations à la Commission européenne", explique cette dernière dans un communiqué.

Elle ajoute que Karel De Gucht a évoqué devant son interlocuteur chinois sa volonté "d'étudier la possibilité d'un règlement négocié en partenariat avec les Etats-Unis si cela devait devenir nécessaire".

Les 27 pays membres ont jusqu'à vendredi pour soumettre leur réponse formelle à la proposition de Karel De Gucht. Celui-ci peut appliquer le relèvement des droits de douane pour une période de six mois sans l'aval d'une majorité d'Etats membres, mais une telle situation ne manquerait pas d'affaiblir sa position.

PARIS SOUTIENT LA COMMISSION   Suite...

 
Une majorité d'Etats membres de l'Union européenne s'opposent au projet de la Commission européenne d'imposer de lourds droits de douanes aux importations de panneaux solaires chinois, montre une enquête de Reuters, ce qui pourrait fragiliser la position de l'exécutif communautaire. /Photo d'archives/REUTERS