Draghi estime que la zone euro est plus stable qu'il y a un an

vendredi 24 mai 2013 07h21
 

LONDRES (Reuters) - La zone euro est plus stable qu'il y a un an mais les conditions économiques restent difficiles et les gouvernements doivent mettre en oeuvre leurs projets de réforme et d'union bancaire, a déclaré jeudi Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne.

S'exprimant à Londres près d'un an après avoir juré qu'il ferait "tout ce qu'il faudra" pour sauver l'euro, le patron de la BCE a exhorté les pays européens à renforcer leurs liens et à mettre en oeuvre les promesses faites en juin dernier d'une plus grande intégration.

Cela impliquera de sacrifier une partie de leur souveraineté nationale en matière de budgets et de politiques structurelles.

"La réponse à la crise n'a pas été moins d'Europe mais plus d'Europe", a déclaré Mario Draghi lors d'un discours sur le thème de la "Construction de la stabilité et d'une prospérité durable en Europe".

"Nous pouvons dire avec certitude (...) que notre Union économique et monétaire est une union plus stable aujourd'hui qu'il y a un an", a-t-il dit.

En juillet dernier, à Londres déjà, Mario Draghi avait rassuré les marchés avec sa petite phrase sur l'euro, à laquelle il avait donné suite deux mois plus tard en présentant son programme de rachat d'obligations souveraines - que la BCE n'a pas eu, à ce jour, à activer.

L'action déterminée de la banque centrale a donné du temps aux gouvernements pour assainir leurs finances publiques et aux banques pour renforcer leur solidité financière, a-t-il dit.

"Nos mesures ont apporté de l'oxygène aux marchés en proie à la panique", a-t-il poursuivi. "Aujourd'hui, nous observons certains signes encourageants d'amélioration tangible des conditions financières."

Il a fait état d'une légère amélioration des conditions de crédit mais a ajouté : "Les conditions économiques dans la zone euro restent difficiles."   Suite...

 
La zone euro est plus stable qu'il y a un an mais les conditions économiques restent difficiles et les gouvernements doivent mettre en oeuvre leurs projets de réforme et d'union bancaire, a déclaré Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, lors d'un discours à Londres sur le thème de la "Construction de la stabilité et d'une prospérité durable en Europe". /Photo prise le 23 mai 2013/REUTERS/Stefan Wermuth