Ben Bernanke confirme la position attentiste de la Fed

mercredi 22 mai 2013 21h30
 

par Pedro da Costa et Alister Bull

WASHINGTON (Reuters) - Le plan de soutien à l'économie de la Réserve fédérale contribue à la reprise et la banque centrale attendra de nouvelles preuves d'amélioration de la conjoncture aux Etats-Unis avant de lever le pied, a déclaré mercredi le président de la Fed, Ben Bernanke.

Lors d'une audition devant le Congrès, il n'a donné aucune indication laissant transparaître la volonté de la banque centrale de ralentir le rythme de ses rachats d'actifs, mettant en avant le coût élevé du chômage et le ralentissement de l'inflation en dessous de l'objectif fixé par la Fed.

Ces propos avaient rassuré les investisseurs, qui redoutent le moment quand la Fed commencera à moins activement soutenir l'économie.

En revanche, le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine, celle des 30 avril et 1er mai, a provoqué un retournement à la baisse de Wall Street après la mention que certains responsables étaient prêts à envisager une modification du "QE3" dès le mois de juin.

En réponse à une question d'un parlementaire, Ben Bernanke, président de la Fed, avait dit que cette dernière pourrait décider de réduire ses achats d'actifs lors de l'une de ses "prochaines réunions" si la tendance à la reprise de l'économie se maintenait.

Après avoir gagné 1% et inscrit un nouveau record de 15.542,40 points plus tôt dans la séance, le Dow Jones reculait de 0,41% plus d'une demi-heure avant la clôture de Wall Street.

Pourtant, comme l'avait dit Ben Bernanke plus tôt, les "minutes" de la Fed soulignent que bon nombre de responsables de l'institution ont estimé qu'il fallait davantage de preuves de l'amélioration de l'économie des Etats-Unis avant de modifier l'actuel programme de soutien à l'activité.

BERNANKE SOULIGNE LES AVANTAGES DE LA POLITIQUE MONÉTAIRE   Suite...

 
Le président de la Fed, Ben Bernanke, a déclaré mercredi lors d'une audition devant le Congrès, que le plan de soutien à l'économie de la Réserve fédérale contribuait à la reprise et que la banque centrale attendrait de nouvelles preuves d'amélioration de la conjoncture aux Etats-Unis avant de lever le pied. /Photo prise le 22 mai 2013/REUTERS/Gary Cameron