Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

mercredi 22 mai 2013 08h26
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris qui devrait ouvrir en baisse. Le contrat à terme sur l'indice CAC 40, échéance juin qui a été compensé mardi soir à 4.018,5, soit 18 points en dessous du cours de clôture du CAC 40 sur le marché au comptant (4.036,18), recule de 0,09% vers 08h10.

* EDF a signé un accord d'exclusivité avec l'entreprise tchèque EPH pour lui céder la part de 49% qu'il détient dans le capital du groupe slovaque Stredoslovenska Energetika (SSE). La transaction envisagée valorise ces 49% à environ 400 millions d'euros. Elle devrait être finalisée au cours du deuxième semestre 2013.

* FRANCE TELECOM-ORANGE envisage d'investir 30 à 50 millions d'euros dans Dailymotion puis de reprendre, à partir de l'automne, la recherche de partenaires pour accompagner le développement de sa filiale de sites de vidéos en ligne, a déclaré sur RTL son PDG, Stéphane Richard. Il a ajouté qu'avec Yahoo "la porte (n'était) pas totalement fermée".

* PSA PEUGEOT CITROËN va fermer d'ici à un an le site tertiaire de Meudon-la-Forêt, en région parisienne, et transférer ses 660 salariés sur d'autres sites dans le cadre de la restructuration des activités françaises du groupe, peut-on lire dans un document officiel obtenu par Reuters.

* NATIXIS - L'Autorité des marchés financiers (AMF) mène une enquête sur le parcours de l'action Natixis depuis l'annonce en février d'une opération visant à simplifier les liens capitalistiques entre Natixis et sa maison mère BPCE, a déclaré mardi François Pérol, président du directoire de BPCE.

D'autre part Laurent Mignon, directeur général de Natixis, a déclaré devant l'AG que la Coface n'était pas à vendre mais que la banque pourrait envisager de réduire sa participation dans sa filiale d'assurance crédit.

Raoul Sachs, édité par Pascale Denis

 
EDF, à suivre mercredi à la Bourse de Paris. L'opérateur a signé un accord d'exclusivité avec l'entreprise tchèque EPH pour lui céder la part de 49% qu'il détient dans le capital du groupe slovaque Stredoslovenska Energetika. /Photo d'archives/REUTERS/Vincent Kessler