Ryanair livre des résultats annuels record

lundi 20 mai 2013 11h29
 

par Conor Humphries

DUBLIN (Reuters) - Ryanair a fait état lundi de résultats meilleurs que prévu sur l'exercice 2012-2013, à la faveur d'une hausse du prix et d'une envolée des tarifs facturés pour des services tels que le traitement des bagages et les boissons proposées en vol.

A la suite de ces données, le titre de la première compagnie à bas coûts européenne affichait la plus forte hausse de l'indice Euro Stoxx 600, avec un gain de 6,24% à 6,725 euros, ayant atteint en séance un record de 6,764 euros.

Les investisseurs semblent donc passer outre les prévisions annoncées par la société irlandaise, qui prévoit pour 2013-2014 un ralentissement marqué de son résultat net en raison notamment d'une faiblesse de la demande dans l'Union européenne et du renchérissement des coûts du carburant.

Sur les 12 mois à fin mars 2013, Ryanair a dégagé un bénéfice net de 569 millions d'euros (+13%) alors les analystes financiers avaient anticipé en moyenne 558 millions, selon un consensus réalisé par l'entreprise elle-même.

Celle-ci prévoit pour l'exercice qui vient de commencer un résultat net, au mieux, de 600 millions d'euros, ce qui représenterait une progression de 5%, le bas de la fourchette de prévisions étant de 570 millions.

Howard Millar, directeur financier de Ryanair, a noté que la société avait décidé d'être prudente en termes de prévisions en raison d'une faible visibilité sur les réservations pour la seconde moitié de l'année.

"Nous nous montrons extraordinairement modestes en ce début d'année", a-t-il dit.

Selon Stephen Furlong, analyste chez Davy, ce n'est pas la première fois que Ryanair fait preuve de prudence en termes de prévisions, tout en notant que la compagnie anticipe "quand même un bénéfice en hausse" et que sa capacité de génération de trésorerie "reste spectaculaire".   Suite...

 
Ryanair a dégagé des résultats meilleurs que prévu sur l'exercice 2012-2013, à la faveur d'une hausse du prix et d'une envolée des tarifs facturés pour des services tels que le traitement des bagages et les boissons proposées en vol. Sur les 12 mois à fin mars 2013, Ryanair a dégagé un bénéfice net de 569 millions d'euros (+13%), contre un montant 558 millions attendu par les analystes. /Photo prise le 16 avril 2013/REUTERS/Lucas Jackson