LVMH aurait préparé sa montée au capital d'Hermès

samedi 18 mai 2013 17h05
 

PARIS (Reuters) - LVMH aurait soigneusement préparé pendant des années sa montée au capital du sellier Hermès, selon un rapport d'enquête de l'Autorité des marchés financiers cité samedi par le journal Le Monde.

Le PDG de LVMH, Bernard Arnault, a affirmé le mois dernier lors de l'assemblée générale du géant français du luxe que son groupe avait fait un placement financier et n'avait pas prévu d'être actionnaire d'Hermès.

L'AMF, qui a enquêté pendant plus de deux ans, est d'un avis différent et estime que le comportement du groupe "ne trouve son sens que dans la préparation d'une montée au capital", rapporte Le Monde.

LVMH a surpris les marchés en annonçant en octobre 2010 détenir 14% du capital d'Hermès, participation qui a atteint aujourd'hui 22,6%.

LVMH aurait eu recours à des produits financiers complexes pour éviter de déclarer progressivement les franchissements de seuil de 5, 10 et 15% auprès des autorités bancaires, conclut le rapport cité par Le Monde, accréditant ainsi la thèse d'une préméditation.

"LVMH conteste vigoureusement les conclusions du rapport", a dit le groupe dans un communiqué transmis à Reuters.

L'AMF se réunira le 31 mai pour entendre la défense de LVMH et décider d'éventuelles sanctions.

Les griefs retenus contre le groupe ne sont pas de nature pénale, souligne LVMH dans son communiqué.

Patrick Vignal et Leigh Thomas

 
Louis Vuitton, marque de LVMH. Le groupe de luxe aurait soigneusement préparé pendant des années sa montée au capital du sellier Hermès, selon un rapport d'enquête de l'Autorité des marchés financiers cité samedi par le journal Le Monde. /Photo d'archives/REUTERS/Aly Song