16 mai 2013 / 09:15 / il y a 4 ans

Richemont relève son dividende, le président s'absente un an

Johann Rupert, président et fondateur du groupe suisse Richemont -qui possède entre autres les bijoux Cartier et les stylos Montblanc- a annoncé jeudi son intention de prendre une année sabbatique à partir de septembre, après un exercice marqué par une croissance solide et un mois d'avril particulièrement dynamique. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

ZURICH (Reuters) - Le président et fondateur de Richemont, Johann Rupert, a annoncé jeudi son intention de prendre une année sabbatique à partir de septembre, après un exercice marqué par une croissance solide et un mois d‘avril particulièrement dynamique.

L‘action Richemont gagnait plus de 5% dans les premiers échanges sur le marché suisse -entraînant dans son sillage d‘autres valeurs du luxe, comme LVMH et PPR (Kering)- les investisseurs saluant le relèvement du dividende et l‘accélération de la croissance des ventes en avril, à 12% contre 9% sur l‘ensemble de l‘exercice clos fin mars, en dépit d‘un ralentissement en Asie.

Le groupe suisse, qui possède entre autres les bijoux Cartier et les stylos Montblanc, a souligné que la croissance d‘avril ne devait pas forcément être considérée comme une indication de la tendance pour l‘ensemble de l‘année.

Il a néanmoins assuré “envisager l‘avenir avec un certain optimisme” et proposé un dividende d‘un franc suisse par action, contre 0,55 franc l‘an dernier.

“L‘activité d‘avril est très encourageante”, a commenté Luca Solca, analyste d‘Exane BNP Paribas, qui juge toutefois moins favorablement l‘annonce du départ, même provisoire, de Johann Rupert. “Mais l‘entreprise est entre de bonnes mains”, reconnaît-il.

Le vice-président Yves-André Sitel assurera la présidence en l‘absence de Johann Rupert, la gestion opérationnelle étant assurée par Bernard Fornas et Richard Lepeu, co-directeurs généraux, et par le directeur financier Gary Saage.

“Au bout de 25 ans, je pense avoir le droit de faire simplement une pause”, a dit Johann Rupert, 62 ans, lors d‘une conférence de presse.

Richemont avait publié le mois dernier des résultats annuels préliminaires pour l‘exercice clos fin mars, marqué entre autre par un ralentissement de la croissance en Chine.

Dans l‘ensemble de la région Asie-Pacifique, où le groupe réalise 41% de son chiffre d‘affaires, sa croissance a ralenti à 5% sur l‘exercice 2012-2013, contre 46% un an plus tôt.

Ce coup de frein s‘explique entre autres par les campagnes anti-corruption lancées par les autorités chinoises, qui pèsent sur les achats de produits de luxe, très prisés comme cadeaux d‘affaires.

Le chiffre d‘affaires annuel global du groupe a progressé de 9% à 10,1 milliards d‘euros et son bénéfice net de 30% à 2,0 milliards.

Silke Koltrowitz; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below