May 16, 2013 / 6:08 AM / 4 years ago

Résultats du 3e trimestre meilleurs que prévu pour Cisco

3 MINUTES DE LECTURE

Cisco Systems fait état d'une hausse légèrement plus marquée que prévu de son chiffre d'affaires trimestriel, ce qui semble suggérer que le numéro un mondial des équipements réseaux commence à bénéficier de dépenses technologiques plus élevées. Sur le troisième trimestre, clos le 27 avril, les ventes du groupe américain ont augmenté de plus de 5% à 12,2 milliards de dollars. /Photo d'archives/Mike Blake

NEW YORK (Reuters) - Cisco Systems a fait état mercredi de résultats trimestriels meilleurs que prévu, ce qui semble suggérer que les clients du numéro un mondial des équipements réseaux commencent à augmenter leurs dépenses technologiques.

Cité dans un communiqué, John Chambers, directeur général du groupe américain, a déclaré que l'entreprise entrevoyait des signes positifs "dans un environnement économique qui tourne au ralenti tout en étant stable".

"Nous commençons à voir de bons signes aux Etats-Unis et dans d'autres parties du monde, ce qui est encourageant."

Ces déclarations ainsi que les données trimestrielles ont entraîné une hausse de 5% du titre Cisco dans des échanges d'après-Bourse.

Sur le troisième trimestre, clos le 27 avril, de l'exercice 2012-2013, les ventes du groupe américain ont augmenté de plus de 5% à 12,2 milliards de dollars alors que les analystes financiers avaient anticipé 12,18 milliards, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le bénéfice net sur la période est ressorti à 2,5 milliards de dollars, soit 0,46 dollar par action, contre 2,17 milliards (0,40 dollar/action) il y a un an.

Hors éléments exceptionnels, le résultat par action s'est établi à 0,51 dollar alors que le consensus en la matière était de 0,49 dollar.

A la suite de résultats jugés décevants publiés par d'autres poids lourds du secteur technologique -tels qu'IBM et Juniper Networks- les investisseurs avaient commencé à craindre que Cisco allait également pâtir de la compression des dépenses de certains clients majeurs, comme le gouvernement fédéral américain.

Selon Mark Sue, analyste chez RBC Capital, le fait que le groupe a fait état de ventes meilleures que prévu est la preuve que Cisco parvient à tirer le meilleur d'un environnement déprimé.

"L'entreprise semble être en mesure de résister à la tendance et cela est encourageant", a-t-il noté.

Mark McKechnie (Evercore) a de son côté mis en avant la marge brute du groupe, ressortie à 63%, alors que l'objectif de Cisco est d'une fourchette de 61% à 62%.

Sinead Carew et Nicola Leske; Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below