Wall Street finit en légère hausse, nouveaux records

mercredi 15 mai 2013 22h28
 

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Malgré un début poussif, Wall Street a poursuivi sur sa lancée mercredi, le Dow Jones et le S&P 500 inscrivant même en séance de nouveaux records, et un "baromètre de la peur" élaboré par Credit suisse semble suggérer que l'élan haussier de la place boursière américaine n'est pas près de s'arrêter.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a gagné 0,40%, soit 60,44 points, à 15.275,69. Le S&P-500, plus large, a pris 8,44 points, soit +0,51%, à 1.658,78. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 9,01 points (+0,26%) à 3.471,62.

En cours de session, le Dow Jones a inscrit un nouveau pic historique de 15.301,34 points et le S&P 500 a atteint le niveau inédit de 1.661,49. Cela fait cinq jours de suite que le S&P 500 et le Nasdaq progressent, portant leur gains depuis le début de l'année à quelque 15%.

Pourtant, une fois n'est pas coutume, les indicateurs macro-économiques du jour ont dressé un tableau pour le moins mitigé de l'économie américaine.

Mais ces nouvelles preuves d'un état de santé flageolant des Etats-Unis sont peut-être paradoxalement à l'origine de la poursuite de la hausse de Wall Street puisqu'elles garantissent que la Réserve fédérale maintiendra sa politique monétaire ultra-accommodante.

Le soutien de la Fed à l'activité de la première puissance économique mondiale est le principal facteur d'explication du "rallye" boursier à l'oeuvre depuis plus de quatre mois.

Le Nasdaq a un peu moins progressé que les deux autres principaux indices de Wall Street en raison du recul du titre Apple, qui a cédé 3,38% à 428,85.

La valeur, qui valait encore plus de 700 dollars en septembre, a souffert de nouveaux dégagements de gérants de fonds de premier plan, tels que John Griffin et Chase Coleman.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS