Le DG de Rosbank arrêté pour corruption présumée

mercredi 15 mai 2013 16h35
 

par Katya Golubkova et Douglas Busvine

MOSCOU (Reuters) - Le directeur général de Rosbank, filiale russe de Société générale, a été arrêté mercredi à Moscou, étant soupçonné d'avoir accepté des pots-de-vin, un coup dur pour l'une des rares banques étrangères à oser affronter les banques publiques russes sur leur terrain.

L'enquête sur Vladimir Goloubkov fait suite aux engagements pris par le président Vladimir Poutine de sévir contre la corruption et de défendre les intérêts économiques nationaux.

C'est également un nouveau signal d'alarme pour les sociétés étrangères présentes en Russie, conscientes de la capacité de l'Etat d'intervenir contre des personnes physiques ou morales qui n'ont plus sa faveur.

Le ministère de l'Intérieur a précisé que Vladimir Goloubkov, qui occupait son poste depuis 2008, était "soupçonné d'avoir perçu une rémunération monétaire illicite" de cinq millions de roubles (123.000 euros environ) et d'avoir sollicité un dessous de table de 1,5 million de dollars auprès d'un homme d'affaires en échange de l'attribution d'un prêt.

Tamara Polianitsina, l'un des managers de la banque, a également été arrêtée car elle est soupçonnée d'avoir joué le rôle d'intermédiaire.

Rosbank, l'un des rares établissements à tenter de concurrencer les banques publiques Sberbank et VTB, a dit collaborer avec les autorités russes dans le cadre de l'enquête et a annoncé qu'Igor Antonov, le directeur général adjoint, remplacerait provisoirement Vladimir Goloubkov à son poste.

Société Générale n'a pas fait d'autres commentaires.

"PAS BEAU À VOIR"   Suite...

 
Le directeur général de Rosbank, filiale russe de Société générale, a été arrêté mercredi à Moscou, étant soupçonné d'avoir accepté des pots-de-vin, un coup dur pour l'une des rares banques étrangères à oser affronter les banques publiques russes sur leur terrain. /Image diffusée le 15 mai 2013/REUTERS