Puma avertit sur ses résultats après un 1er trimestre décevant

mardi 14 mai 2013 11h45
 

FRANCFORT (Reuters) - Puma a annoncé mardi avoir revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires et de profits pour cette année après la baisse de ses ventes subie au premier trimestre en Asie comme en Europe.

Le recul de 2,3% du chiffre d'affaires trimestriel et la dégradation des marges, liée à des mesures de déstockage, se sont traduits par une chute de 32%, plus marquée qu'attendu, de son bénéfice sur les trois premiers mois de l'année.

Le groupe allemand d'équipements sportifs, filiale à 83% du français PPR (Kering), s'attend désormais à une baisse de son chiffre d'affaires annuel ajusté des effets de change comprise entre 1% et 5%.

Jusqu'ici, il avait dit être en mesure d'égaler en 2013 les ventes de 3,27 milliards d'euros réalisées en 2012.

Puma a ajouté qu'il ne pensait plus être en mesure d'atteindre son objectif d'une hausse de son résultat opérationnel (Ebit) hors exceptionnels comprise entre 1% et 5%. Son bénéfice net annuel devrait néanmoins progresser.

Après une chute de 70% de son résultat net l'an dernier, le groupe est actuellement engagé dans sa plus importante restructuration depuis 20 ans pour tenter de se relancer.

PPR a changé récemment le président du directoire, évinçant Franz Koch pour installer Bjorn Gulden, recruté chez le joaillier danois Pandora.

L'expérience antérieure de Bjorn Gulden au sein du distributeur de chaussures Deichmann devrait notamment être mise à contribution pour tenter de relancer l'activité de chaussures du groupe, sa principale division.

Les ventes de cette branche ont en effet chuté de 7,8% à 373 millions d'euros au premier trimestre, période pourtant marquée par le lancement de la nouvelle ligne de chaussures de course Mobium Elite.   Suite...

 
Le groupe d'articles de sport allemand Puma, filiale à 83% de PPR (Kering), s'attend désormais à une baisse de son chiffre d'affaires annuel ajusté des effets de change comprise entre 1% et 5%. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle