Stabilité ou léger recul des Bourses européennes à la clôture

lundi 13 mai 2013 18h19
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé stables ou en léger recul lundi, sous le coup de quelques prises de profits, notamment sur les bancaires, après trois semaines de hausse consécutives tandis que Wall Street perdait également un peu de terrain malgré un bon indicateur économique.

L'annonce dans l'après-midi d'un rebond inattendu des ventes de détail aux Etats-Unis au mois d'avril a cependant limité les pertes sur les marchés d'actions.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 0,22% à 3.945,20 points. Le Footsie britannique a gagné 0,1% et le Dax allemand a fini sur une note stable (+0,01%). Parmi les indices paneuropéens, l'EuroStoxx 50 a reculé de 0,28% et l'EuroFirst 300 de 0,27%, après avoir atteint un nouveau record de cinq ans vendredi.

"Au cours des deux derniers mois, nous avons augmenté notre exposition aux actions de façon assez significative, mais nous aurions tendance à être un peu plus prudents aux niveaux actuels", souligne Edi Truell du groupe de gestion London Pensions Fund Authority.

"Je verrais facilement un repli de 10 à 15% du marché. Il est allé très vite et a été dopé par les flux de liquidités plutôt que par des facteurs fondamentaux."

En revanche, le responsable des actions européennes chez Fidelity, Paras Anand, estime que la Bourse offre encore un potentiel de hausse à long terme dans un contexte de politiques monétaires ultra-accommodantes de la part des banques centrales internationales.

Les banques européennes (-1,17%) ont pesé sur la cote dans un contexte d'inquiétudes renouvelées sur leur situation financière. Le secteur a été tiré vers le bas par Commerzbank, qui a perdu 4,74% et enregistré la deuxième plus forte baisse de l'Eurostoxx 600 après l'annonce que la deuxième banque d'Allemagne vendrait des actions avec une décote d'au moins 35% dans le cadre de son augmentation de capital qui débute cette semaine.

Banco Santander (-2,18%), BBVA (-1,43%), Unicredit (-1,35%) et BNP Paribas (-1,15%) figurent aussi parmi les dix plus fortes baisses de l'Eurostoxx 50.

Le yen a touché en matinée un plus bas de quatre ans et demi face au dollar (102,15 yens), encouragé par l'absence de propos tranchés contre la politique monétaire de la Banque du Japon (BoJ) à l'issue de la réunion des ministres des Finances du G7 ce week-end, avant de se stabiliser autour de 101,80 pour un dollar en fin de séance en Europe.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES