Les USA avertissent le Japon sur le yen, avant la réunion du G7

vendredi 10 mai 2013 17h42
 

par David Milliken et Leika Kihara

LONDRES (Reuters) - Les Etats-Unis ont rappelé à l'ordre le Japon vendredi, concernant la situation actuelle du yen, un coup de semonce susceptible d'alourdir quelque peu l'atmosphère de la réunion des ministres des finances et des banquiers centraux du G7.

La Banque du Japon (BoJ) a annoncé le mois dernier une refonte importante de sa politique monétaire destinée à sortir le pays de la déflation, ce qui a affaibli d'autant la monnaie nippone, passée jeudi au-dessus de la barre des 100 yens pour un dollar, son plus bas niveau depuis plus de quatre ans.

Le yen est également à un plus bas de trois ans face à l'euro. La monnaie unique a par ailleurs inscrit un plus bas de deux semaines contre le dollar ce vendredi.

Ces mouvements de change s'expliquent aussi par des informations selon lesquelles les investisseurs japonais se sont portés acheteurs d'obligations étrangères, et notamment des Treasuries, conséquence prévisible toutefois du programme d'achats obligataires massifs de la BoJ.

Jack Lew, le secrétaire américain au Trésor, a reconnu que le Japon devait régler ses "problèmes de croissance" mais en s'en tenant aux accords internationaux en vigueur qui proscrivent les dévaluations compétitives.

"Je me contenterai de renvoyer aux règles élémentaires et au fait que nous avons clairement dit que nous garderions un oeil sur la situation", a déclaré Jack Lew à la chaîne CNBC, avant la réunion des grands argentiers du G7 vendredi et samedi dans les environs de Londres.

Haruhiko Kuroda, le gouverneur de la BoJ, a réaffirmé de son côté que la banque centrale japonaise n'avait pas d'objectifs en matière de taux de change et que sa politique monétaire n'avait pour unique finalité que de parvenir à une inflation de 2% d'ici deux ans.

Le ministre des Finances Wolfgang Schäuble a fait savoir de son côté qu'il était important de rappeler que les pays du G20 s'étaient engagés à ne pas améliorer leur compétitivité en manipulant les taux de change.   Suite...

 
Les Etats-Unis ont rappelé le Japon à l'ordre vendredi au sujet de la situation actuelle du yen, un coup de semonce susceptible d'alourdir quelque peu l'atmosphère de la réunion des ministres des finances et des banquiers centraux du G7 cette fin de semaine au Royaume-Uni. /Photo d'archives/REUTERS/Yuriko Nakao