Le dollar/yen à 100, nouveau succès pour Shinzo Abe

vendredi 10 mai 2013 11h51
 

par Hideyuki Sano

TOKYO (Reuters) - Le yen a symboliquement cassé le seuil des 100 pour un dollar sur le marché des changes pour la première fois depuis quatre ans et demi, un nouveau succès pour le Premier ministre japonais Shinzo Abe qui compte sur la dépréciation de la monnaie pour relancer les exportations.

La devise japonaise a reculé jusqu'à 101,21 pour un dollar vendredi en Asie, en baisse de plus de 2% par rapport à son plus haut de jeudi à 98,65.

En six mois, le yen a perdu plus de 20% de sa valeur face au billet vert, premier effet tangible de la politique de Shinzo Abe visant à sortir la troisième puissance économique mondiale de deux décennies de stagnation.

Les "Abenomics", comme on dit au Japon, consistent en un mélange de politique monétaire ultra-accommodante et de relance budgétaire.

Ce cocktail irrite certains partenaires du Japon, comme la Corée du Sud qui a dû se résoudre à baisser ses taux jeudi, même si le G7 et le G20 prennent acte de la parole de Tokyo selon laquelle la glissade du yen est un effet collatéral et non l'objectif principal de la politique suivie.

Le Japon n'a aucune intention de manipuler les taux de change, a réaffirmé le ministre de l'Economie Akira Amari vendredi, à quelques heures de l'ouverture d'une réunion des grands argentiers du G7 près de Londres.

SIGNES D'IRRITATION

La Corée du Sud et avant elle l'Australie ont surpris les marchés en réduisant leurs taux directeurs cette semaine, citant dans les deux cas le niveau élevé de leur devise.   Suite...

 
Le yen a symboliquement cassé le seuil des 100 pour un dollar sur le marché des changes pour la première fois depuis quatre ans et demi, un nouveau succès pour le Premier ministre japonais Shinzo Abe qui compte sur la dépréciation de la monnaie pour relancer les exportations. /Photo prise le 8 avril 2013/REUTERS/Toru Hanai