L'UE sur le point de taxer les panneaux solaires chinois

mercredi 8 mai 2013 18h27
 

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a approuvé mercredi l'imposition de lourds droits de douane sur les panneaux solaires importés de Chine, une mesure spectaculaire destinée à protéger les industriels européens contre ce qu'ils considèrent comme du dumping de la part de leurs concurrents chinois.

Les membres de la Commission ont approuvé la proposition de Karel de Gucht, commissaire européen au Commerce, de taxer les importations chinoises de panneaux solaires d'ici le 6 juin, a-t-on appris de deux responsables européens.

L'information a provoqué une hausse en Bourse des fabricants européens de panneaux solaires comme les allemands SolarWorld, qui a fini la journée en hausse de 9,92%, et Centrotherm, qui a gagné 1,37%.

Les titres côtés à Francfort du chinois Suntech ont eux perdu plus de 4% à la suite de l'information.

Les droits de douanes, qui entreront en vigueur une fois que la Commission européenne aura publié la décision au Journal officiel de l'UE, atteindront en moyenne 47% du prix des panneaux solaires.

Le relèvement de ces tarifs douaniers intervient après la plus vaste enquête en date de la Commission européenne sur des accusations de pratiques anticoncurrentielles, entamée en septembre à la suite d'une plainte déposée par un groupe de producteurs allemands et italiens emmené par SolarWorld.

AVERTISSEMENT CHINOIS

L'UE tente toujours de trouver le juste équilibre entre la protection de ses produits dans le marché intérieur et le développement de ses exportations vers la Chine, son deuxième partenaire commercial.

Karel de Gucht devrait en conséquence chercher à résoudre le contentieux par la négociation avec Pékin, avant l'expiration en décembre d'un délai qui conduirait, faute de solution, à confirmer l'imposition des droits de douane pour les cinq prochaines années.   Suite...

 
La Commission européenne a approuvé mercredi l'imposition à titre provisoire de lourds droits de douane sur les panneaux solaires importés de Chine, afin de protéger les industriels du secteur dans l'Union européenne (UE), selon de deux responsables. /Photo d'archives/REUTERS